CAN 2023 : Nigeria-Angola, RDC-Guinée, quelles sélections seront en demi-finale ?

La 34ᵉ édition de la Coupe d’Afrique des Nations reprend ses droits sur vos écrans ce vendredi 02 février 2024 après deux jours de trêve.Au menu, deux rencontres de quart de finale dont la première verra les Super Eagles du Nigeria croiser les bottes de Palancas Negras de l’Angola à 18h au stade Felicia (Félix Houphouet Boigny) d’Abidjan. 

Les Nigerians ont dominé les lions Indomptables du Cameroun (2-0) en huitième, triple vainqueur de la CAN (1980, 1994 et 2013), meilleure défense du tournoi (1 seul but encaissé), le Nigeria est désormais favori pour cette édition de la CAN.

D’autant qu’il peut compter sur son armada offensive composée de Victor Osimhen, ballon d’or Africain, du meilleur buteur de cette sélection dans cette CAN Ademola Lookman, Alex iwobi, Samuel Chukwueze et Moses Simon. Les hommes de José Peseiro n’ont plus atteint le carré d’as depuis 2019.

En face, l’Angola retrouve les quarts de finale pour la première fois depuis l’édition qu’il a abritée en 2010. Les Palancas Negras ont multiplié les surprises dans le tournoi en s’imposant contre le Burkina Faso (2-0), la Mauritanie(3-2), puis la Namibie en huitième de finale (3-0).L’attaque angolaise est l’une des meilleures attaques de la compétition Avec 9 buts inscrits en quatre matches, amenés par un trio offensif de feu ayant inscrit 8 des 9 buts des antilopes. Gelson Dala est le fer de lance de cette sélection avec 4 buts, suivi de Mabululu 3 buts. Ça sera donc une opposition entre la meilleure attaque (l’Angola) contre la meilleure défense (le Nigeria), cela promet d’être une rencontre très intéressante.

RDC – Guinée

Les léopards de la République démocratique du Congo et le syli national de la Guinée se battent pour une place en demi-finale ce vendredi au stade olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé.Il s’agit de la quatrième confrontation entre ces deux nations, la RD Congo n’ayant pas encore battu la Guinée lors de trois précédentes rencontres de phase de groupes, dont une défaite 2-1 lors de leur dernière rencontre en 2004 en Tunisie.

Petite consolation côté congolais, les deux victoires aux éliminatoires de la coupe du monde 2018 à l’aller comme au retour (1-2 à Conakry et 1-3 à Kinshasa).Si la RDC n’a pas encore remporté sa première rencontre en 4 rencontres disputées, les coéquipiers de Chancel Mbemba n’ont pas aussi concédé la moindre défaite dans cette CAN, avec 3 buts marqués et 3 buts encaissés en 4 matchs.

Du côté Guinéen, les coéquipiers de Kamanou ont inscrit 3 buts pour le même nombre de buts encaissés. Les guinéens ont glané deux victoires dans cette campagne notamment contre la Gambie et la surprenante Guinée Équatoriale.

Joueurs à surveiller

Meschack Elia est l’homme en forme côté congolais, il a été directement impliqué sur 3 des 4 derniers buts de la RD Congo en Coupe d’Afrique des Nations (1 but, 2 passes décisives). Il est le seul joueur des Léopards à avoir à la fois marqué (1 but) et délivré une passe décisive (1) lors des 2 dernières participations de la RD Congo à la CAN (2019 et 2023).

Mohamed Bayo côté guinéen a marqué 2 des 3 buts de sa sélection en Coupe d’Afrique des Nations 2023. Il pourrait devenir le premier Guinéen à inscrire 3 buts dans une seule CAN depuis Pascal Feindouno en 2006 (4).

Les propos de deux équipes

Sébastien Desabre, sélectionneur de la RD Congo « L’équipe est très motivée. Nous savons que nous pouvons faire plus dans ce tournoi qui, pour moi, n’est pas la CAN des surprises, mais du travail acharné. Les garçons sont en mission, et nous ne le verrons pas, abandonnés en toutes circonstances ».

Très confiant, l’entraîneur français n’a pas avalé ses mots et voit son équipe plus objective pour arracher la victoire face à son adversaire, « Demain, nous allons jouer un match très offensif avec pour objectif de marquer un but de plus que l’adversaire » rappelle-t-il.

Kaba Diawara, sélectionneur de la Guinée « Nous sommes prêts pour la bataille, tant mentalement que physiquement. Nous sommes entrés dans cette CAN conditionnée à disputer sept finales. S’il s’agit de tirs au but, nous y allons ».

 Gédéon Kalulu défenseur congolais, estime que les victoires psychologiques peuvent les aider à progresser. « Nous pouvons certainement noter deux victoires sur le plan psychologique. La première est d’avoir battu une équipe du top 5 aux tirs au but, et la seconde de ne pas encaisser beaucoup de buts», a déclaré Kalulu.Côté guinéen, l’heure est au retour des certains cadres.

« Naby et Serhou vont de mieux en mieux. Ce sont deux atouts très importants pour notre équipe. Leurs entrées lors des matches précédents ont été cruciales pour nous» , a noté le milieu guinéen Amadou Diawara.

NGK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *