Kinshasa renforce son programme d’assainissement avec de nouveaux engins

Le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a réceptionné mercredi un lot de plus de 200 engins d’assainissement dans la concession de TP à Limete Funa. Ces engins, bloqués à la douane pendant près de deux mois après leur fabrication sur mesure en Turquie, permettront à l’entreprise Albayrak d’accélérer le nettoyage des rues de Kinshasa et l’évacuation des déchets.

Lors de la réception, le gouverneur Ngobila a souligné que ces engins résultent d’un partenariat de près de quatre ans entre la ville de Kinshasa et la société turque Albayrak, spécialisée dans l’assainissement et la gestion des déchets. « Nous sommes fiers de voir ce projet se réaliser malgré les difficultés rencontrées pour le dédouanement de ces véhicules, qui étaient arrivés au port de Matadi depuis février dernier. Ce processus a été un véritable parcours du combattant, » a-t-il déclaré. La ville de Kinshasa avait déjà mis à disposition de la société Albayrak le garage TP situé à la 1ère Rue Limete Funa, incluant des sections pour l’administration, la technique, et l’atelier, ainsi qu’une loge pour les travailleurs, sur une surface de 2214,72 mètres carrés. Concernant l’entretien des engins, le gouverneur a assuré que 12 containers de pièces de rechange sont déjà arrivés à Kinshasa. Il a également exhorté son successeur à bien utiliser ces engins pour le bien-être des Kinois et à continuer le partenariat avec Albayrak. Kinshasa produit environ 10 000 tonnes de déchets par jour, dont 40 % sont des plastiques jetés dans les rues. La quantité de déchets produite par personne est d’environ 0,7 kg/jour, avec un taux de collecte organisé estimé à 25 %. Légalement, les municipalités sont responsables de la collecte, du transport et de l’élimination des déchets, ainsi que de la construction d’installations de traitement, mais elles manquent souvent de moyens financiers nécessaires pour accomplir ces tâches. Des cadres légaux pour la gestion des déchets existent, tels que l’édit 003/2013 relatif à l’assainissement et à la protection de l’environnement, et l’ordonnance-loi n° 13/001 fixant les impôts, droits, taxes et redevances des provinces et des entités territoriales décentralisées. La Politique nationale d’assainissement (PoNA) de 2013 et une stratégie nationale d’assainissement de 2017, bien que non encore appliquée, sont également en place pour guider ces efforts.

Avec Le Journal de Kinshasa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights