Revue du mercredi 15 mai

 

Plusieurs journaux parus ce mercredi 15 Mai à Kinshasa s’intéressent encore une fois à l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale où, sous pression, Serge Bahati se retire de la course. La presse revient également sur le bras de fer entre la ministre de la Justice Rose Mutombo et Anne Mbuguje. Les deux femmes politiques se disputent un siège de sénateur à Kinshasa.

 

« Opposition contre des choix népotiques à l’Assemblée nationale : Bahati s’incline, Bemba et Mboso résistent », annonce le journal Congo nouveau. Modeste Bahati Lukwebo, chef du regroupement politique AFDC-A, demande au bureau provisoire de l’Assemblée nationale de retirer la candidature de son fils Serge Bahati au poste de questeur du bureau définitif de la Chambre basse du Parlement. Il le remplace par un autre membre de sa famille politique, Chimène Polipoli, rapporte le tabloïd kinois. Ce sera peut-être une première fois en RDC qu’un acteur politique s’incline devant la clameur publique poursuit le confrère. En revanche, note le quotidien, les candidatures de Caroline Bemba et celle Christophe Mboso, tout aussi contestées au sein même de la majorité, sont maintenues.

Poursuivant sur le même thème, le journal Econews titre : « Bureau définitif de l’Assemblée nationale, trois postes mis aux enchères ». Alors que le choix de candidats ayant des liens de parenté avec des membres éminents du présidium de l’Union sacrée a suscité un tollé, la majorité parlementaire se fissure, analyse le confrère. Dans ces conditions, poursuit le journal, les enchères sont ouvertes pour ces postes au sein du bureau définitif de l’Assemblée nationale, où les candidatures se multiplient, écrit Econews. Considérant les habitudes ancrées dans les assemblées congolaises, ce sont les plus offrant qui se verront adjuger les postes tant convoités, conclut le tabloïd.

Le journal Forum des as consacre sa Une à un tout autre sujet : il s’agit du bras de fer judiciaire entre Rose Mutombo, la ministre de la justice et Anne Mbuguje, qui se disputent un siège de sénateur à Kinshasa. « Contentieux des élections sénatoriales : le camp de la sénatrice Anne Mbuguje crie à l’injustice » titre le quotidien. La Cour constitutionnelle, a commencé hier, l’examen des requêtes introduites en contestation des résultats provisoires des sénatoriales publiés par la CENI. Parmi les dossiers sous examen figure celui de la ministre de la Justice, Rose Mutombo qui conteste l’élection d’Anne Mbuguge, annonce Forum des as. Selon les proches d’Anne Mbuguge, poursuit le tabloïd, les allégations de « défaut de nationalité » avancées par l’avocat de la ministre de la Justice pour demander l’annulation de l’élection d’Anne Mbunguje sont infondées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights