Revue du mardi 14 mai

 

Les journaux parus à Kinshasa ce mardi 14 mai, reviennent sur le processus de mise en place des bureaux définitifs de l’Assemblée nationale et du sénat. Les tabloïds kinois s’intéressent également à un rapport de deux ONG dénonçant des irrégularités dans le contrat de construction du marché central de Kinshasa.

 

« 15 ans après, revoici Vital Kamerhe au perchoir de l’Assemblée nationale », affiche à sa Une le journal La Prospérité. Plébiscité lors des primaires organisées par l’Union sacrée, Vital Kamerhe, sans surprise, a officiellement déposé son dossier de candidature à la présidence de l’Assemblée nationale lundi 13 mai. Le président de l’UNC est le seul en lice pour le perchoir, confirmant ainsi qu’il est bel et bien  » le choix du président de la République », écrit le tabloïd. 15 ans après avoir été éjecté du perchoir de la Chambre basse du parlement, l’élu de Bukavu est en passe de reconquérir ce poste stratégique. Il pourra être secondé par Jean-Claude Tshilumbay, de l’UDPS, également candidat unique au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, note La Prospérité.

Le journal Le Phare renchérit et titre : « Assemblée nationale, dépôt officiel de la candidature de Vital Kamerhe ». Pour le confrère, l’élu du Sud-Kivu, ex directeur de cabinet de Félix Tshisekedi passé par la case prison, puis réhabilité, est à deux doigts de remonter au perchoir de la chambre basse du parlement. L’unanimité semble se dégager autour de trois personnalités proposées par le Présidium de l’Union sacrée. Il s’agit en l’occurrence de Vital Kamerhe pour la présidence, Jean-Claude Tshilumbayi pour la première vice-présidence et Jacques Djoli pour le poste de rapporteur, constate le tabloid. En revanche, poursuit le confrère, ce n’est pas le cas pour les autres postes du bureau de l’Assemblée nationale où les candidatures de Christophe Mboso, Serge Bahati et Caroline Bemba sont vivement contestées par une frange des élus de la majorité au pouvoir.

Le Phare revient également sur la candidature d’un autre ténor de la majorité au pouvoir. Il s’agit du Premier ministre sortant Jean-Michel Sama Lukonde qui lui brigue le perchoir du sénat, la Chambre haute du parlement.

Sur autre registre, le journal Econews titre : « Construction du marché central de Kinshasa, Gentiny Ngobila a roulé la République ». le journal kinois relaie un rapport publié conjointement par la Ligue congolaise contre la corruption et l’Observatoire de la dette publique qui pointe du doigt des « irrégularités » et des soupçons de « corruption » dans le contrat conclu entre la ville de Kinshasa et l’entreprise SOGEMA. Le contrat signé en 2021 est truffé de clauses qui desservent complètement la République, conclut le tabloïd.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights