Revue du lundi 11 décembre.

Au-delà de la campagne électorale, qui bat son plein en RDC, les journaux parus ce lundi 11 décembre à Kinshasa s’intéressent aussi aux conditions socio-professionnelles de la population.

Le processus de titularisation et de promotion générale en grade engagé dans le cadre de la réforme de l’Administration publique poursuit son bonhomme de chemin, indique AfricaNews. Le journal cite le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau, qui a annoncé la deuxième vague de nominations :

« S’agissant de la deuxième vague de titularisation, sur un total de 9.322 agents proposés par 46 services, les projets d’actes transmis concernent 6.583 agents validés, des catégories A et B, repartis par grade, comme suit: 310 directeurs, 1.899 chef de division et 4.374 chef de bureau», a-til précisé.

S’agissant de la promotion générale en grade, a-t-il poursuivi, « sur 30.823 agents proposés par 56 services publics, 14.374 agents ont été validés par la commission de traitement pour cette première vague, parmi lesquels on compte des huissiers, des auxiliaires et autres attachés, bien souvent oubliés lors des divers processus d’avancement en grade ».

Pendant ce temps, signale La Prospérité, la Société nationale d’électricité (SNEL) a partagé son bilan social de l’année 2023 avec les parties prenantes impliquées dans l’amélioration des conditions de travail et de vie des agents et travailleurs de l’entreprise, mettant en exergue les réalisations accomplies au bénéfice de ses derniers depuis le début de l’année.

« Ce bilan social de la SNEL SA couvre plusieurs aspects de la régularité du paiement des salaires, le rétablissement du pouvoir d’achat, la prise en charge scolaire des enfants, l’apurement des arriérés des cotisations des organisations syndicales, l’assainissement de l’encours avec la CPRC-Mutuelle SA, et la régularisation des cas des journaliers », précise le quotidien.

Au chapitre sécuritaire, Le Potentiel évoque la mission d’évaluation de la situation sécuritaire dans la chefferie de Banyali tchabi située à plus de 120 km de la ville de Bunia, dans le territoire d’Irumu par le gouverneur militaire de la province de l’Ituri, le lieutenant général Johnny Luboya N’kashama.

Ce dernier a rencontré personnellement ces casques bleus qui composent le contingent indonésien de la MONUSCO « afin de les féliciter pour leur travail abattu en faveur de la paix en République démocratique du Congo en toute discipline dans cette partie de l’Ituri », rapporte le tabloïd.

Pour sa part, EcoNews commente la campagne « Pour une TFM verte, plantons chacun un arbre », lancée par le CEO de cette entreprise minière, Wang Hanyuan, a En marge de la Journée nationale de l’arbre.

Hormis la réhabilitation des plantes cuprocobaltifères, TFM procède chaque année à la plantation d’environ 2 000 arbres publics dans ses installations, renseigne le journal, citant la direction de communication de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *