Politique : A qui profite la guerre froide des communicateurs ?

Le courant ne passe pas entre les deux camps politiques au sein de l’Union sacrée de la nation,la plateforme qui a porté la candidature de l’actuel président de la République, Félix Tshisekedi.
Il s’agit du Camp de l’AFDC-A dirigé par Bahati Lukwebo, l’actuel président du sénat et le camp de Christophe Mboso Nkodia, président du bureau provisoire de l’assemblée nationale.

Tout a commencé par les déclarations du communicateur du parti CRD de Christophe Mboso Nkodia,au nom de Prince Kinana qui avait mis en garde l’AFDC-A et son autorité morale, qu’il accuse d’être  » dribbleur politique ».

« Aujourd’hui en RDC, même les bébés savent que l’homme de combines secrètes et non respectueux de ses engagements envers ses partenaires politiques, ayant une loyauté douteuse mettant au premier plan ses propres intérêts et la famille d’abord même au sein de sa propre formation politique s’appelle BAHATI LUKWEBO MODESTE surnommé par les kinois MARADONA, un grand dribbleur politique, margoulin ayant une attitude qui s’apparente à la perversité narcissique voire même la projection cathartique qui consiste à attribuer ses défauts aux autres. », a-t-il déclaré.

l’AFDC-A, de son côté, met en garde Prince Kinana et par ricochet tous les baobabs invisibles qui se cachent derrière lui.

 » Prince Kinana qui s’est rendu coupable d’injures publiques s’est trompé de cible en diffamant l’AFDC-A et son autorité morale. Celle-ci reste, par ailleurs, dans ce dossier un aigle qui vole plus haut que le moineau auquel il prend le risque de le comparer.

L’affaire du dîner-piège a été dénoncée par les élus de plus de 50 ans non invités à cette rencontre où Mboso a voulu acheter les jeunes élus pour augmenter le nombre de ses députés. C’est comme quelqu’un qui veut récolter là où il n’a pas semé alors qu’on connait la faible moisson qu’il a récoltée aux dernières élections  » notent les communicateurs de l’AFDC-A.

Selon un député du kwango frustré qui a même dit que cette démarche de l’actuel président du bureau provisoire de l’assemblée nationale viole la constitution même si l’annonce du dîner a été faite en pleine plénière.Ceci viole même le règlement intérieur de l’assemblée nationale.

 » La dénonciation de la tentative de détournement des jeunes députés de moins de 50 ans vient d’un élu du kwango et non de l’AFDC-A et son autorité morale » poursuit la cellule de communication de l’AFDC-A, avant de conclure :  » Ceci dit,les communicateurs de l’AFDC-A mettent en garde Prince Kinana et les fantômes qui se cachent derrière lui et prennent l’opinion nationale et internationale à témoins quant aux conséquences immédiates que pourraient entraîner toute récidive et pareilles imputations dommageables à l’endroit du professeur Modeste Bahati Lukwebo qui n’a aucun problème avec son collègue Christophe Mboso Nkodia « .
L’opinion publique se pose la question de savoir à qui profite vraiment ces quolibets entre les deux camps préoccupés par leurs intérêts privés comme dans leurs habitudes décriées depuis le premier mandat de Félix Tshisekedi. En plus, le moment n’est pas à cet exercice en ce moment où la guerre fait rage à l’Est où les M23 et leurs alliés rwandais déciment les congolais.

JNK.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *