Addis-Abeba : pour avoir dénoncé Kagame la veille, la délégation de la société civile de la RDC bloquée à l’hôtel.

Ils s’apprêtaient à sortir pour aller au siège de l’Union Africaine et prendre part aux travaux de la 38e assemblée générale annuelle de l’Union Africaine ce samedi 18 février 2023. Mais c’était sans compter avec la police éthiopienne qui avait déjà encerclé l’hôtel Tulip où sont logés les congolais à Addis Abeba. Ils sont donc interdits de quitter leur hôtel.

Il n’y a pas que les membres de la société civile qui sont séquestrés. Même les délégués du gouvernement ne peuvent pas quitter l’hôtel.

La police a séquestré la délégation congolaise dans leur hôtel sans fournir une explication valable. Mais on sait que la veille déjà, la police éthiopienne s’était déployé pour disperser le sit-in de la société civile congolaise qui réclamait le retour effectif de la paix dans l’Est de la RDC. 

Cet acte de la police éthiopienne est une entrave manifeste à la liberté de mouvement et de manifestation. Des libertés garanties par la charte constitutive de l’Union Africaine qui a choisi de mettre son siège à Addis-Abeba.

Blaise BASOMBOLI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *