Coupures d’électricité à Kinshasa : la SNEL dévoile les causes des interruptions

Des coupures d’électricité sont signalées dans plusieurs quartiers de Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo. Ces interruptions de courant ont plongé certaines zones dans l’obscurité, suscitant des préoccupations au sein de la population.
La Société nationale d’électricité (SNEL SA) a reconnu ces perturbations. Selon Denis Tukuzu, directeur de distribution de Kinshasa, ces coupures sont principalement causées par des travaux de maintenance et de modernisation en cours à la centrale hydroélectrique d’Inga I. Ces travaux, qui bénéficient d’un financement de bailleurs de fonds, visent à améliorer les performances des installations électriques.
« Les perturbations enregistrées ces derniers jours sont principalement dues à des travaux importants de modernisation et de réhabilitation de nos machines, notamment le Groupe G27 », a précisé le Directeur de distribution de Kinshasa de la SNEL lors de son intervention sur la Radio Top Congo.
Il a expliqué que les travaux devraient normalement être achevés dans les prochaines 48 à 72 heures. Il a souligné que la décision de démarrer les travaux en mars avait été prise après une négociation visant à garantir un approvisionnement électrique stable pendant la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).
« Ces travaux, contractuels et financés par des bailleurs de fonds, auraient dû être faits en février. Cependant, en raison de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), ils ont été reportés à mars pour garantir un approvisionnement électrique stable pendant l’événement. Les travaux de levée, prévus pour une durée de 15 jours, sont actuellement en cours et devraient être terminés dans les prochaines 48 à 72 heures », a-t-il ajouté.
Tukuzu a également précisé que les coupures sont principalement dues à l’immobilisation de deux groupes à Inga, le G27 et le G23, pour des réparations et des travaux de modernisation. Il a rassuré que les autres interruptions sont liées à des travaux contractuels visant à restaurer le fonctionnement normal des installations.
« Lorsqu’il y a un déficit à Inga, cela se répercute ici à Kinshasa, en particulier lorsque deux groupes, le G27 et le G23, sont immobilisés pour réparation. En dehors de cela, aucun autre problème n’est signalé, hormis les travaux contractuels visant à restaurer le fonctionnement normal des groupes à la centrale d’Inga », a précisé le directeur de distribution.
Malgré ces perturbations temporaires, la SNEL assure que des mesures sont en place pour minimiser les désagréments pour la population. La société invite également les citoyens à faire preuve de patience pendant cette période de travaux indispensables pour améliorer l’infrastructure électrique de la ville.
En attendant la fin des travaux, la SNEL recommande aux habitants de Kinshasa de prendre des précautions supplémentaires pour faire face aux coupures d’électricité et de consulter régulièrement les mises à jour fournies par la société pour être informés des évolutions de la situation.

Sphynxrdc.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights