Sécurité : 15 militaires d’origine Tutsi neutralisés au camp Kokolo

Deux militaires rwandais arrêtés à l’est

Un engouement monstre a été remarqué au stade du camp Kokolo, le samedi 8 octobre dernier. En effet, des militaires Fardc d’origine tutsi rwandaise, au total 15 éléments répertoriés dans différentes unités et logeant dans ce camp, ont été surpris en réunion derrière la tribune du stade du camp Kokolo. Cette suspecte réunion a attiré l’attention de certains militaires d’origine congolaise qui ont alerté les autorités après avoir identifié ces éléments d’origine tutsi rwandaise. Interpellés, ces 15 militaires ont tout simplement justifié leur rencontre par une concertation pour un cas de deuil d’un de leurs mort à l’Est.

Pas convaincus, les autorités ont voulu en savoir plus. Ces 15 militaires ont été conduits dans un endroit sûr pour leur sécurité.

Un officier présent lors de l’audition de ce groupe d’individus confirme des infiltrations partout à Kinshasa mais sous estime tout complot ayant comme finalité de déstabiliser la capitale Kinshasa : » Kinshasa est différent de l’est, ils vont mordre la poussière« .

C’est depuis un mois que tout Kinshasa vit dans une psychose jamais enregistrée dans cette ville où tout le monde craint le pire qui viendrait depuis le Congo Brazzaville, sauf que le président Congolais, Dénis Sasoou N’guesso, a parlé des rumeurs lors de son dernier déplacement à Kinshasa, le week-end dernier.

SN

One thought on “Sécurité : 15 militaires d’origine Tutsi neutralisés au camp Kokolo

  1. Voyons !
    Quel est l’intérêt pour M. Sassou, après tant d’années d’exercice de bon voisinage, à entamer un virage à 180°, sacrifiant les liens de fraternité – c’est trop petit – de consanguinité entre les 2 peuples, en dépit des bavures enregistrées lors de l’opération de triste mémoire, rien que pour les Tutsi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *