Revue du mardi 18 octobre

Plusieurs sujets d’actualité intéressent les journaux de la République démocratique du Congo, en général et de Kinshasa, en particulier. L’avenir signale que la RDC organisera bel et bien les 9emes jeux de la francophonie en 2023 ».Citant Félix Tshisekedi, ce quotidien signale que:

« Le Président de la République a délivré aux ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques des pays francophones basés à Kinshasa un message clair : ‘la RDC organisera bel et bien les 9emes jeux de la francophonie en 2023’. D’ici avril 2023, toutes les infrastructures nécessaires à la tenue des jeux seront prêtes pour abriter cet événement sportif et culturel à Kinshasa ».

Un message très bien accueilli par les représentants des pays francophones, enchaîne le journal.

Le journal de Mont Fleuri à Ma campagne, La Prospérité,  revient, quant à lui, sur les propos de Rachid Agassim, ambassadeur du Maroc en RDC et président des ambassadeurs des pays francophones accrédités à Kinshasa. Selon ce dernier, cette audience accordée par Félix Tshisekedi à ces diplomates manifeste la volonté et l’engagement personnel du Président de la République qui tient à la tenue de ces jeux et à leur réussite, qui a-t-il dit, « est une victoire africaine et un investissement pour la jeunesse congolaise ». 

ACP annonce que le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi, Commandant suprême des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a mis à la retraite quelques officiers supérieurs et généraux de l’armée nationale, au terme d’une série d’ordonnances lues lundi sur les antennes de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC).

Parmi ces retraités, figure  l’ex-chef d’état-major général des FARDC, le général d’armée Célestin Mbala Musense qui a été remplacé à cette haute fonction par le Lieutenant général Christian Tshiwewe  Songesha. Revenant sur le même sujet, Le Potentiel signale que de son côté, M. Isidore Kwandja Ngembo, directeur du Comité national des Jeux de la Francophonie, a renchéri que la RDC est très impliquée dans la Francophonie, rappelant l’organisation par elle du sommet de la Francophonie en 2012.

Il a, par ailleurs, indiqué que le chef de l’État, Félix Tshisekedi, a tenu, à travers cette rencontre, à rassurer lui-même les ambassadeurs que ces jeux auront bel et bien lieu à Kinshasa et le gouvernement est en train de mettre tous les moyens nécessaires afin que les infrastructures soient prêtes d’ici à fin mars 2023. L’autre nouvelle qui fait la une des journaux est celui de l’adoption du projet de loi modifiant et complétant la loi n°96-002 du 22 juin 1996 fixant les modalités de l’exercice de la liberté de la presse comme rapporté par actualité.cd. Cette loi vise à conformer le secteur des médias à l’évolution de nouvelles technologies de l’information et de la communication, et à encadrer entre autres l’exercice de la presse en ligne.
Parmi les innovations contenues dans ce texte, il y a la promotion de la viabilité économique des organes de presse pour garantir, d’une part, les intérêts des entrepreneurs, et d’autre part, les exigences fondées sur le développement de vecteurs économiques stables en faveur des employés.

Selon ACP, le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, qui a fait l’économie de ce texte dans le compte-rendu de la réunion du conseil, « l’adoption de ce projet de loi vient marquer le premier pas de la marche vers la salubrité médiatique recommandée par le Président de la République au cours des états généraux de la communication et des médias ».
Cette loi, a-t-il précisé, « vise aussi à conformer le secteur de médias à l’évolution des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), et à encadrer entre autres, l’exercice de la presse en ligne ».

7sur7.cd revient sur l’affaire Kabund où la Cour de cassation va rendre un arrêt avant dire droit à l’audience fixée le 02 novembre prochain sur une exception soulevée par les avocats du député national Jean-Marc Kabund liée au nombre de griefs mis à charge de leur client.
À l’issue de l’audience de ce lundi 17 octobre 2022, Me Emmanuelli Kahaya a justifié leur démarche par le fait qu’il y a contrariété en ce qui concerne les infractions pour lesquelles J-M Kabund est poursuivi entre le réquisitoire du Procureur général ayant saisi l’Assemblée nationale et la note du ministère public pendant le déroulement du procès.

D’après actualité.cd,le réquisitoire du Procureur Général adressé à l’Assemblée nationale avait retenu 4 infractions contre Jean-Marc Kabund mais au cours des audiences, ce même organe de la loi évoque 12 infractions. C’est ainsi qu’ils ont soulevé cette question devant la Cour, qui a promis d’y répondre par un arrêt le 2 novembre prochain.
Outre cette question, la défense a aussi demandé à la Cour de leur faire parvenir la réponse du vice-premier ministre, ministre de l’intérieur au sujet de la résidence sollicitée par le Parquet pour assigner Kabund. Ces avocats n’ont cessé de rappeler que la décision de la Cour de cassation devrait être exécutée, car la prison n’est pas une résidence. Selon le Parquet Général près cette Cour qui devrait exécuter cette décision, il faut une résidence disponibilisée par le ministère de l’Intérieur pour assigner le député.

Actualité.cd aussi revient sur la maladie du congolais Dikembe Mutombo,un des meilleurs défenseurs de l’histoire de la NBA passé par les Sixers et les Nets, avec lesquels il a atteint la finale en 2001 et 2003, est atteint à 56 ans d’une tumeur au cerveau, a annoncé samedi la ligue nord-américaine de basket.
« L’ambassadeur mondial de la NBA et membre du Panthéon de la Gloire Dikembe Mutombo suit actuellement un traitement pour une tumeur au cerveau », indique le communiqué de l’instance, précisant qu’il « reçoit les meilleurs soins possibles de la part d’une équipe de spécialistes d’Atlanta ».

Politico.cd note que l’ancienne gloire de la NBA, Mutombo Dikembe suit un traitement pour une tumeur au cerveau et l’instance organisatrice du basketball américain a précisé dans son communiqué que, Mutombo Dikembe suit les meilleurs soins possibles grâce à une équipe collaborative de spécialistes.
« Dikembe Mutombo suit actuellement un traitement pour une tumeur au cerveau. Il reçoit les meilleurs soins possibles d’une équipe collaborative de spécialistes à Atlanta et est de bonne humeur alors qu’il commence le traitement », indique le communiqué de la NBA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *