Procès Bukanga Lonzo: l’affaire renvoyée, l’opinion perplexe

La Cour constitutionnelle a renvoyé pour le lundi 16 octobre, l’audience publique du procès sur la débâcle du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo mettant en cause Augustin Matata, Deogratias Mutomb gouverneur de la Banque centrale du Congo et Christo Groobler patron de la firme sud-africaine Africom.

Ce renvoi d’audience fait suite, à l’état de santé de l’ancien Premier ministre sous l’ère Kabila qui n’a pas comparu en personne. À en croire ses avocats leur client est malade et qu’il était dans l’impossibilité de se présenter, ces derniers ont sollicité une remise de 45 jours.

Le Procureur Général a marqué sa désapprobation à cette demande, qu’il qualifie de manœuvre dilatoire initiée par le prévenu.

Après avoir pris le temps de délibérer, la Cour a finalement décidé de renvoyer l’affaire au 16 octobre pour permettre au prévenu de comparaître et de présenter ses moyens de défense.

L’opinion se pose des questions sur l’état d’esprit du Président de LGD, alors qu’il a été le premier candidat présidentiel à formaliser sa candidature auprès de la commission électorale nationale indépendante, comment va t-il battre campagne? est -il réellement malade ? ou cherche t-il simplement un prétexte d’où les 45 jours, que ses conseils ont demandé est un moyen pour lui de négocier un abandon de poursuite au cas où il y aurait un dialogue national.

Gladson NGK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *