Paul Kagame à Brazzaville sous le signe de « l’amitié et de la coopération » avec le Congo

Paul Kagame s’est rendu au Congo du 11 au 13 avril, pour une visite d’État. L’occasion pour les deux pays de renforcer leurs liens économiques.Paul Kagame et Denis Sassou Nguesso à Brazzaville.© DR Paul Kagame et Denis Sassou Nguesso à Brazzaville.

Répondant à l’invitation de Denis Sassou Nguesso, le président rwandais s’est rendu au Congo du 11 au 13 avril, à la tête d’une forte délégation, pour sa première visite officielle dans le pays depuis 2010. Accueilli à l’aéroport de Brazzaville, au pied de son appareil, par son homologue congolais, Paul Kagame s’est exprimé dans le 11 avril devant le parlement congolais, réuni pour l’occasion en congrès. L’occasion pour le chef de l’État rwandais d’insister sur le renforcement des relations « d’amitié et de coopération » qui lient les deux pays.

C’est notamment le cas dans le domaine économique qui, selon la formule choisie par les deux présidents dans leur communiqué final publié le 13 avril, « ne reflète pas l’étendue et la profondeur des engagements » pris lors de leurs précédentes rencontres en 2010 à Brazzaville  et en 2014 à Kigali. Bien décidé « à établir un véritable partenariat économique stratégique », les dirigeants des deux pays ont donc appelé leurs gouvernements respectifs « à élaborer rapidement des plans d’action pour l’exécution des accords déjà signés ».

One thought on “Paul Kagame à Brazzaville sous le signe de « l’amitié et de la coopération » avec le Congo

  1. Pour tout averti, Kagame a un agenda caché derrière sa visite officielle chez Denis Sassou Nguesso à Brazzaville.
    1) Le dossier de déverser les réfugiés qui traversent la Manche pour la grande Bretagne , un accord de la mort a été signé entre Boris Johnson et Paul Kagame autour de terrain d’accueil qui est le Rwanda.
    Paul qui a un petit pays de 26.338km2, deux fois plus petit que le Territoire de Bafwasende (47.087km2), avec une population totale de 13.000.000 d’âme et une densité de 400hab/ km2 , pour seulement 140 milliards d’euros que Paul accepte de signer un accord avec le diable de Johnson Boris pour accepter la mise en place ou l’implantation d’un Etat terroriste en Afrique Centrale. Quand l’Afrique devient une poubelle , un dépotoir de Londres pour les rejetés du Royaume Uni, à l’esprit mercantile de Kagame , donc , nous savons qu’Hitler est ressuscité au travers la personne de Paul.
    2) Lors de la Réunion de Nairobi ou le président Félix Tshisekedi a ratifié que la RDC a rejoint la Communauté des États de l’Afrique de l’Est le 29 mars 2022, Paul Kagame avait demandé à Félix Tshisekedi d’accepter la réintégration des combattants du M23 au sein des FARDC avec leurs grades et occupation des fonctions, et de donner des postes au M23 dans la politique et dans l’administration, Félix Tshisekedi a rejeté pour la première fois l’ordre de Kagame et lui proposant aussi une dose amère d’accepter les FDLR et les HINTERAMWE au sein des Forces Armées Rwandaises .
    Félix Tshisekedi s’est fâché contre Paul pour lui montrer qu’il n’est pas Jupiter ni un petit Dieu.
    Sachant que Sassou Nguesso compère bien avec Félix Tshisekedi, 48heures après la CEA, il va chercher l’appui de Sassou Nguesso pour convaincre Félix.
    3) Avec l’instauration de l’État de Siège, les matières premières , les minerais congolais qui allumentaient les entreprises florissantes ne vont plus avec des militaires à la tête des provinces , les industriels et les financiers cherchent à quitter le pays des milles collines.
    Kagame n’a pas un territoire à accueillir les réfugiés syriens, Afghans , Somaliens, Erythréens, Irakiens, Pakistanais ,… Sur son sol, comme le plan avec Bill Clinton autour de la Balkanisation a échoué, il faut négocier un autre plan machiavélique avec Boris Johnson pour un terroir des Islamistes fondamentalistes en RDC dont les ADF ont balisé le terrain par la mise en place de la Terreur.
    L’avenir est sombre pour Kagame et son Rwanda.
    L’union africaine est coquille vide ne sait quoi dire à Paul, donc , le Rwanda à sceller un pacte avec le diable et le monde entier est en train de les observer.
    Au lieu de les envoyer en Ukraine pour refonder une nouvelle nation, la où POUTINE fait le pogrom Tsariste , il accepte de les accueillir pour détruire l’Afrique.
    Merci Kagame, nous allons vous envoyer les FDLR pour un nouveau GENOCIDE DES TUTSI RWANDAIS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.