Le Président de la République participe au 2ème Sommet États-Unis/Afrique

Le Président de la République Félix Tshisekedi a quitté Kinshasa, dimanche pour Washington, aux États-Unis d’Amérique, où il va prendre part au 2ème sommet États-Unis/Afrique, prévu du 13 au 15 décembre courant, a appris l’ACP le même jour de la Présidence.

« Invité par son homologue américain, Joe Biden, le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a quitté Kinshasa ce dimanche pour Washington, aux États-Unis d’Amérique, où il va prendre part à ces assises, aux côtés d’une dizaine de ses pairs africains », a fait savoir la source, ajoutant qu’au cours de cette rencontre, « Joe Biden se propose de soutenir l’insertion de l’Union africaine au Groupe des 20 pays les plus riches du monde (G20) ».

Le 1er Sommet Etats-Unis/Afrique s’est tenu en août 2014, rappelle-t-on.  Au cours de celui-ci, le Chef de l’exécutif américain de l’époque, le Président Obama, et ses hôtes africains avaient organisé trois ateliers sous les thèmes « Investir dans l’avenir de l’Afrique » ; « Paix et stabilité régionale » et « Gouverner pour la prochaine génération »

Ce 2ème Sommet Etats-Unis/Afrique a été annoncé par le Président américain Joe Biden, déjà en juillet 2022, pour discuter des défis allant de la sécurité alimentaire au changement climatique.

« Ce Sommet démontrera l’engagement durable des Etats-Unis envers l’Afrique et soulignera l’importance des relations entre les Etats-Unis et l’Afrique et d’une coopération accrue sur des priorités mondiales communes », avait déclaré Joe Biden dans un communiqué.

Joe Biden, entré en janvier 2021 à la Maison blanche, ne s’est pas encore rendu en Afrique en tant que Président des Etats-Unis, en dehors de son dernier voyage en Egypte, dans le cadre de la COP 27, rappelle-t-on.

Ce Président démocrate mettra à profit ce Sommet pour établir un nouvel engagement économique ; promouvoir la démocratie et les droits humains ; faire progresser la paix, la sécurité et  relever des défis tels que la sécurité alimentaire, le changement climatique ainsi que la pandémie de COVID-19, pensent les observateurs. ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *