L’avion présidentiel retenu depuis 5 ans en Espagne a regagné Kinshasa

L’avion présidentiel a atterri le mardi 9 novembre à l’aéroport international de N’djili après son immobilisation depuis 5 ans en Espagne. Bloqué en 2016 à Madrid pour des raisons d’insolvabilité, cet appareil a regagné la capitale congolaises et ce, sur ordre du président de la République, Félix Tshisekedi.

Alors qu’il se posait un problème, notamment, celui d’insolvabilité, le gouvernement congolais de l’ancien régime n’avait rien fait pour honorer les différentes factures demandées. Cela a jeté un discrédit sur l’État congolais. Le manque de moyens nécessaires pour les travaux avait bloqué à terre l’engin de la présidence durant de longues années. L’État s’était fixé d’autres priorités en sachant que la population voulait aller aux élections et avait mis cet appareil dans une liste d’attente.

C’est sur l’instruction du chef de l’État que son directeur de cabinet, Guylain Nyembo Mbwizia, avait mis en place une équipe logistique, technique de la présidence pour le suivi de ce dossier.

Toutes les factures ont été honorées convenablement et les pénalités accumulées pendant plus de 5 ans. Ce qui a permis au pays de Lumumba de récupérer son bien sans la moindre condition. Les clés de cet aéronef ont été officiellement remises au directeur de cabinet du Chef de l’Etat qui s’est félicité de la décision de Félix-Antoine Thsisekedi pour son engagement en ramenant ce patrimoine au pays.

Jacques Ngandu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *