La revue de ce vendredi 01 mars 2024

Ouvrons ce tour de l’actualité par l’affaire Chérubin Okende, 7sur7.cd, rapporte que selon les enquêtes dévoilées hier par le procureur général Firmin Mvonde. Cette révélation intervient après plusieurs mois de la mort de cet acteur politique, certains accusant le pouvoir en place.

BFEVE.CD donne le son de cloche de son parti politique, qui conteste vivement cette déclaration, exigeant un rapport d’autopsie pour éclaircir les circonstances du décès. La famille du défunt, via son avocat, remet en question l’enquête complexe et controversée menée par le procureur.

La RADIO FRANCE INTERNATIONALE fait savoir, de son côté, que le mouvement d’activistes pro-démocratie Lucha (Lutte pour le changement) a estimé que « les conclusions des enquêtes judiciaires (..) sont totalement scandaleuses et absurdes ».
CONGORASSUR.CD, renseigne que pour Jean-Claude Katende, la conclusion des autorités judiciaires, remettent en cause leur crédibilité.

Des photos partagées remettent en cause la version de la justice dans l’affaire Okende, soulignant l’importance d’une enquête neutre, selon AFRICANEWS, la justice congolaise est critiquée pour sa conclusion, renforçant le doute sur son fonctionnement.

Dans une autre affaire, après Lumbala, OURAGAN note que Bemba est sous les projecteurs, risquant gros selon des sources judiciaires françaises. La famille Ngbanda accuse le Vice-premier ministre de vouloir spolier sa parcelle légalement acquise.

Le président Félix Tshisekedi a obtenu le soutien des ambassadeurs d’Afrique centrale pour défendre la souveraineté de la RDC auprès des instances européennes nous confie LA RÉFÉRENCE PLUS, dans l’entre-temps, les tensions persistent avec le Rwanda, la Belgique étant critiquée pour ses sanctions unilatérales.

Bouclons cette revue par L’insécurité qui se porte bien à Kinshasa. D’après FORUM DES AS, un braquage à main armée a eu lieu hier jeudi dans une agence Western Union à Bandalungwa. Des informations recueillies sur place font état de plusieurs hommes armés qui ont fait irruption dans l’agence bancaire en début de la soirée. Ils ont menacé les employés présents à l’aide d’armes avant de s’emparer de la caisse. Le montant dérobé est estimé à plusieurs milliers de dollars américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *