Jean Bamanisa : « L’Etat bénéficie d’un milliard USD par cycle de trois ans de taxes et impôts à travers la construction »

Le Gouvernement congolais bénéficie d’un milliard de dollars américains de la part des sociétés commerciales évoluant dans le secteur de la construction depuis 2016.

C’est ce qu’a indiqué le Président du Comité d’organisation d’EXPO BETON, Jean Bamanisa, ce mercredi 1er décembre 2021, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la cinquième édition de ce salon dédié au monde de la construction.

Selon Jean Bamanisa, l’EXPO BETON édition 2016 a développé des opportunités du domaine de la construction en donnant naissance à de nouvelles entreprises de ciment dans la province du Kongo Central.

Ces entreprises fonctionnent à ces jours bien au-dessus de 50% de leurs capacités et attendent que des grands projets de consommation, les projets qui sont de la responsabilité des Gouvernements central et provinciaux.

En effet, dans la zone Ouest, le ciment, produit de base de la construction, est vendu annuellement au secteur privé pour une valeur de 150 millions de dollars américains mais nécessite d’autres matériaux pour au moins 700 millions USD pour achever les ouvrages divers.

D’après Jean Bamamisa, l’Etat bénéficie au moins d’un milliard de dollars américains en termes de taxes et impôts par cycle de trois ans après que les sociétés commerciales soient établies et 650 000 personnes travaillent actuellement dans la filière de la construction.

Pour Jean Babanisa, ces chiffres peuvent être multipliés par deux voire trois, ce qui permettra de donner du travail à deux millions de techniciens de construction dans la ville de Kinshasa.

Il croit que l’incitation à organiser des pôles internes accroîtra très rapidement les besoins des investisseurs qui sont déjà en République Démocratique du Congo (RDC) et ceux de la diaspora y trouvent des opportunités valables.

En outre, Jean Bamanisa a rappelé que l’EXPO BETON 2017 s’était focalisé sur les enjeux de la planification d’occupation des constructions des zones industrielles, urbaines, et des agglomérations de la RDC alors que l’EXPO BETON 2018 avait mis l’accent sur le corridor Ouest de la RDC et de l’Afrique Centrale.

A ce niveau, Il y a eu donc nécessité de mettre en place l’Autorité de corridor Ouest afin de coordonner les investissements utiles dans cette zone spéciale avec le grand potentiel d’électricité de Grand Inga et de nombreux port le long du fleuve congo.

Rappelons que EXPO Beton 2019 avait pour thème « Kinshasa 2050 mégalopole du Corridor Ouest ».

La présente édition est co-organisée avec le concours de l’ONU habitat RDC dans l’objectif de participer à l’émergence de l’habitat et des autres infrastructures de la ville province de Kinshasa.

Plusieurs objectifs sont poursuivis par les organisateurs notamment:

• favoriser une gestion de proximité gouvernants-gouvernés ;
• remédier au déséquilibre dans l’aménagement des équipements collectifs;
• identifier des solutions adaptées à chaque ville et les résoudre, de manière autonome avec, probablement, des solutions recommandées à chaque entité ;
• favoriser le jumelage de chacune des villes avec d’autres villes.

AGNÈS KAYEMBE/Zoom-Eco

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*