Florent Ibenge: « On m’a fait prendre des médicaments alors que je n’étais pas malade. »

Le sélectionneur des Léopards A, Florent Ibenge Ikwange a déclaré après l’élimination de son équipe en quart de final par l’équipe nationale du Cameroun(2-1) qu’il n’a jamais été atteint du Covid-19:

 » Les points négatifs , c’est ce que nous avons vécu ici. Ce n’est pas humain ce qu’on a fait. Je parle spécialement de mon cas. On m’a fait prendre des médicaments alors que je n’était pas malade. Je ne souffrais pas de Covid-19. On m’a déclaré Covid et ce n’est pas normal. Et je ne suis pas le seul. Toute notre délégation a subi cela. J’ai des joueurs qui n’ont pas joué alors qu’ils n’étaient pas Covid. Et je crois que ce n’est pas beau du tout et à la limite criminel. Il fallait qu’on le dise. On est dans le football, c’est la joie, l’amitié, la fraternité, ce n’est pas tuer les gens« .

Le jeu collectif des lions indomptables paie cash

Le choc entre les deux grandes nations du football de l’Afrique centrale, le Cameroun contre la République Démocratique du Congo , a toujours été un moment de grand suspens et d’une forte émotion. C’est ce qui fut le cas ce samedi 30 janvier dans tous les coins de Kinshasa où bars, restaurants, terrasses, loteries et autres lieux de loisir ont été inondés du monde aux couleurs nationales de la Rdc. Cependant, les poulains d’Ibenge ont mal débuté cette rencontre en laissant beaucoup d’espace et le monopole du ballon aux camerounais et en les matant en confiance. A la grande surprise et contre le court du jeu, les Léopards ouvrent la marque par Glody Lilepo Makabi à la 21è minute qui reprenait de la tête une remise de la tête de Dark Kabangu sur le corner d’Amédé Masasi.

Les congolais mènent donc au marquoir par 1-0 et qui attaquent mais pas pour longtemps car ils seront surpris, après leur courte euphorie, par un coup de tête similaire du but de Glody Lilepo sur un corner que négocie mal le gardien congolais Matampi Vumbi Ley, déclaré positif au Covid-19.

Très engagés à la recherche d’un 2è but et par manque de concentration, les Léopards seront encore surpris par les camerounais qui vont inscrire leur 2è but à quelques minutes de la pause et vont dominer physiquement comme psychologiquement sur les congolais.

La suite sera totalement favorable aux camerounais qui vont jouer en bloc très compact derrière et qui ne vont plus pousser à l’attaque attendant les congolais qui ne réussiront pas à surprendre le gardien camerounais pour une deuxième fois. Au sifflet final, c’est la débandade totale dans certains coins de Kinshasa où les policiers vont essayer de disperser la horde des groupies qui ne savaient comment retourner chez eux après 21 heures: « Makambu ya Covid oyo, tokotala yango bien na ba test ya lokuta ya Inrb », traduisez, « nous allons nous occuper de ce Covid et les faux résultats de l’Inrb ».

Jacques Kalokola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.