Revue du vendredi 29 mars 2024

Ouvrons ce tour de l’actualité par la mission du premier d’entre les congolais en Mauritanie qui est largement relayé par la presse.

Pour LA TEMPÊTE DES TROPIQUES, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a effectué une visite de travail de 48 heures à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie.Pour ce média, la visite du Président de la RDC intervient au moment où l’Union africaine est plus que décidée d’appuyer le pays de Tshisekedi, victime de l’agression rwandaise, via le M23 dans le Nord-Kivu. Le Conseil de sécurité et de paix de l’UA (CPS) est prêt à renforcer militairement les contingents de la Mission de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SAMIDRC) dans sa lutte pour la pacification de l’Est de la RDC.

FORUM DES AS, note que la RDC a désormais le soutien de la Mauritanie dans la crise sécuritaire dans l’Est du pays, née de l’agression du Rwanda sous couvert du M23. Le Président mauritanien et président en exercice de l’Union Africaine a exprimé son soutien diplomatique aux processus de paix menés à Luanda et à Nairobi pour rétablir la paix et la sécurité dans la région de l’Est de la RDC, rapporte LE JOURNAL.

Les deux Chefs d’Etat ont aussi parlé de la coopération bilatérale multisectorielle entre le Congo et la Mauritanie, selon la présidence congolaise que cite ce journal.

« A Nouakchott (Mauritanie) comme à Lomé (Togo), le Chef de l’Etat congolais a eu des échanges enrichissants avec ses homologues autour notamment, de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC et le renforcement des relations bilatérales avec les Etats précités », note pour sa part LA PROSPÉRITÉ.

À en croire l’Agence congolaise de Presse, Felix Tshisekedi a regagné Kinshasa jeudi dans la soirée, selon des sources aéroportuaires. CONGO NOUVEAU nous informe que que le vice-Premier ministre et ministre des Affaires Étrangères QChristophe Lutundula, ainsi que le Haut représentant du Chef de l’État, Serge Tshibangu, ont pris part à cette rencontre.

Ce trihebdomadaire affirme que cette visite d’amitié et de travail du Président Tshisekedi en Mauritanie est la première depuis son avènement au pouvoir. Il est le deuxième Président de la RDC à fouler le sol Mauritanien après le Maréchal Mobutu en 1973.

Revenons au pays, ACTUALITÉ.CD constate qu’Adam Chalwe, Yannick Tshisola et Henry Maggie font leur choix et s’alignent avec Nangaa. De son côté, Eliezer Tambwe réclame des actions fermes contre le parti de Kabila. Et le PPRD par le truchement de son Secrétaire Permanent Kambere Ferdinand se dit pas concerné.

Dans une interview accordée à 7SUR7.CD ce jeudi 28 mars, Ferdinand Kambere, secrétaire permanent adjoint du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), a fait savoir que la formation politique de Joseph Kabila n’est pas concernée par les ralliements de certains de ses cadres à la rébellion de l’Alliance Fleuve Congo (AFC) de Corneille Nangaa et du M23/RDF.À l’en croire, toutes ces personnes qui ont rallié cette rébellion n’engagent plus le PPRD et l’ancien président Kabila n’y a envoyé personne.

MEDIACONGO.NET fait écho des propos de Ferdinand Kambere.

« Le PPRD a un bilan, le parti de Joseph Kabila Kabange qui est l’ancien président de la République. Toutes les revendications du PPRD et du FCC sont connues. Alors pourquoi lorsqu’on verra quelqu’un aller à l’Union sacrée, on dit que c’est Kabila qui l’a envoyé et aujourd’hui avec Nangaa, vous dites que c’est Kabila. Les gens sont libres de manifester leurs libertés. Ça ne nous concerne pas ! Nous continuons notre combat dans la résistance contre les antivaleurs que nous dénonçons chaque jour, contre la dérive dictatoriale et contre les élections chaotiques, nous le disons nous sommes là. Mais maintenant si quelqu’un a pris son chemin et fait sa lutte autrement, ça ne nous concerne pas du tout. Ceux qui quittent le PPRD partent librement », a déclaré Ferdinand Kambere.

Les rangs de la coalition M23/AFC (Alliance Fleuve Congo) prennent du volume. Henry Magie Walifetu, jusqu’il y a peu membre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) de Joseph Kabila, rejoint Corneille Nangaa et l’Alliance fleuve Congo dans la rébellion.Il a été présenté aux côtés d’Adam Shalwe, également ancien jeune cadre du PPRD, lors d’un meeting de cette coalition soutenue par le Rwanda, à Kiwandja, dans le territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu.

NGK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *