RDC : OCHA annonce une aide humanitaire de 30,5 millions USD en faveur des populations vulnérables

Le Bureau des Nations-Unies pour la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA) annonce une aide de 30,5 millions de dollars américains pour une réponse multisectorielle en faveur des populations les plus vulnérables en République Démocratique du Congo.

C’est du moins ce qui ressort d’un communiqué rendu public, le mercredi 19 mai 2021, par cette organisation des Nations-Unies.

D’après OCHA, la population congolaise continue de faire face à des besoins humanitaires pressants en 2021.

La détérioration de la situation humanitaire dans l’Est du pays (Nord et Sud-Kivu, Ituri, Maniema et Tanganyika) et dans les provinces de la région du Kasaï a conduit à une augmentation du nombre de personnes en insécurité alimentaire dans le pays.

D’après le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations-Unies, Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire, David McLachlan-Kar, au moins 27 millions de personnes sont confrontées à un niveau très élevé d’insécurité alimentaire aiguë en République Démocratique du Congo contre 19,6 millions à la fin de l’année 2020.

« Cette allocation permettra aux acteurs humanitaires qui sont en première ligne de soutenir la réponse aux besoins les plus urgents priorisés dans le Plan de réponse humanitaire 2021. Elle ciblera les provinces de l’Ituri, Maniema, Nord-Kivu, Sud-Kivu et Tanganyika, avec des interventions dans les domaines des abris, articles ménagers essentiels, eau, hygiène et assainissement, nutrition, protection, et sécurité alimentaire », a déclaré David McLachlan-Karr.

D’après le Coordinateur humanitaire, le niveau de financement du Plan de réponse humanitaire, qui vise à apporter une assistance à 9,6 millions de personnes vulnérables, n’a atteint que près de 11% de son objectif.

« Vu l’ampleur des besoins toujours croissants, l’engagement des bailleurs de fonds reste essentiel pour soutenir la réponse humanitaire. A ce jour, 1,76 milliard de dollars américains sont encore nécessaires pour permettre d’apporter de l’aide aux personnes les plus vulnérables », a-t-il indiqué.

Ce tableau sombre confirme réellement les besoins urgents de la population congolaise en aide humanitaire pour éviter la catastrophe dans l’avenir.

Zoom-Eco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.