Que font les forces kényanes à Kisangani ?

Les militaires kényans seraient venus à Kisangani pour réhabiliter les camps de formation militaire selon plusieurs sources sécuritaires.

Ils ne seraient donc pas venus dans le cadre des forces régionales de l’EAC.

Parmi eux, il y aurait des instructeurs et ingénieurs en génie militaire.

C’est selon les accords signés par l’actuel président de la République comme ce fut le cas avec le Rwanda et l’Ouganda. C’est ce que les évêques membres de la Cenco semblent regretter dans leur dernier message où ils demandent au président de la République de revisiter ses accords signés avec les pays voisins surtout ceux de l’Est.

En contrepartie, la République Démocratique du Congo gagnerait quoi ?

Enfin, c’est quand même extraordinaire la méthode du gouvernement qui ramène des militaires étrangers sur le sol Congolais sans en informer ni le parlement ni ses compatriotes. Le président de la chambre basse, Christophe Mboso avait, il y a quelques jours, demandé à son allié de l’Union sacrée et garant de la nation Félix Tshisekedi de pouvoir, désormais, informer le Parlement de toute signature d’accords.

En principe, s’il y avait l’esprit de responsabilité politique, les boyomais devaient être avertis quelques jours avant l’arrivée de ces militaires kényans à Kisangani. Du côté de Kinshasa, silence radio.

GM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *