Ogefrem: lancement de la campagne de maintien de l’intérimaire de l’intérimaire DG , Lem’s Kamwanya,une première en RDC !

Ogefrem: lancement de la campagne de maintien de l’intérimaire de l’intérimaire DG , Lem’s Kamwanya,une première en RDC !

1 0
Read Time:2 Minute, 57 Second

Du jamais vu dans l’histoire de la gestion des entreprises publiques de l’état congolais.

Ce qui arrive depuis l’annonce par le chef de l’état Félix Tshisekedi d’un urgent remplacement du nouveau Dg a.i Lem’s Kamwanya à travers sa communication du vendredi dernier lors de la réunion du conseil des ministres est un cas d’école. Apparemment, Lem’s est aux abois et perd le sommeil. Lui qui a rêvé ce prestigieux poste pour l’avoir retrouvé après son limogeage comme coordonnateur avec son ancien complice Patient Sayiba.

L’allié de Chérubin Okende multiplie plusieurs stratagèmes pour être maintenu.

Deux mois seulement lui ont suffi pour se renflouer les poches, lui qui sait bien le faire pour avoir été chassé comme un chien pour détournements et s’était même réfugié dans un ambassade d’un pays voisin avec son complice Saiba alors qu’ils étaient en cavale.

Ce que les agents et cadres de cette entreprise n’ont jamais compris est que ce dernier soit reconduit comme directeur général a.i par le ministre des Transports, Chérubin Okende ? Deux mois après une gestion opaque entachée d’autres cas de détournement, il transparaît, clairement, que le tonitruant Okende avait besoin d’un répondant, un « petit mukonfia »,quelqu’un de confiance qu’il pouvait manipuler en sa guise pour se faire un peu d’argent, lui qui a broyé du noir durant plusieurs années avant de rejoindre l’union sacrée et être nommé ministre.

Campagne avec l’argent du trésor public

Des cartons des billets verts circulent dans toutes les directions et bancs syndicaux dans toutes les provinces pour soutenir le maintien de Lem’s Kamwanya comme Directeur général a.i. Voilà encore l’argent du trésor public dilapidé au vu et au su de tout le monde.

agents et cadres achetés en provinces

La préséance entre une ordonnance et un arrêté

La situation à l’Ogefrem, pourtant, facile à comprendre, est de plus en plus flouée par les ennemis de la patrie et des personnes évoluant dans des cercles mystico-religieux qui veulent toujours tirer le pays vers le bas comme ils l’ont fait avec d’autres régimes passés.

Comment peut on s’opposer à l’ordonnance du chef de l’état nommant un Directeur général a.i et chercher à maintenir un individu qui n’a qu’une année et demi au sein de cette grande entreprise de renommée internationale ? De tout ce cirque, quelques noms de certains proches du Chef de l’état ont été cités. Ceux-ci, en connivence avec l’actuel ministre, ont promis à Lem’s Kamwanya et son équipe qu’ils seraient maintenus pourvu qu’ils rassurent leurs arrières.

Au vu du tableau très sombre présenté depuis la communication du chef de l’état sur l’épineux dossier Ogefrem, on peut déduire qu’il y a une forte agitation dans le camp de Lem’s Kamwanya et ses parrains. Cette campagne de soutien lancée par ce dernier avec les deniers du trésor public n’entre dans les dispositions statutaires d’aucune entreprise de l’état et frise le détournement.

Dans un pays normal, l’initiateur de cette grosse blague serait déjà interpellé et entendu sur PV pour savoir d’où il tire tout l’argent distribué aux syndicalistes, journalistes et autres ?

Comment peut on accepter que des banderoles avec effigies d’un certain Lem’s Kamwanya soient parsemés à travers toute la ville au nom de l’Ogefrem comme s’il y avait lancement d’une nouvelle marque de boisson ou qu’il y avait une campagne d’évangélisation ou électorale ?

Qu’à cela ne tienne, le Chef de l’état, garant des institutions, mettra fin à cette désinvolture qui n’a que trop durée suite à la turpitude de Chérubin Okende.

La vérité finira par triompher. Trop de tralala tue l’Ogefrem !

Sam Nzita

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Administration Commerce Défense politique societé société Societe kinshasa Transport