Nord-Kivu : Le M23 déjà dans le territoire de Rutshuru

(Photo d’illustration)
Des soldats congolais au Nord-Kivu le long de la frontière avec le Rwanda. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Les combats se sont intensifiés tôt le matin de ce mercredi 26 octobre entre les FARDC et les rebelles du M23, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

Des détonations d’armes lourdes ont été entendues depuis 6 heures locales sur différents fronts : Langira et Kabindi, dans le Groupement de Jomba, Musezero, dans le groupement de Busanza et Ntamugenga, dans le groupement de Bweza.

Ce qui sème la panique au sein de la population, entre autres, de Kiwanja, Rutshuru, Rubare et Kalengera, le long de la Goma-Rutshuru, affirment des sources locales.

Au moins deux autres civils ont été tués dans des bombardements des M23 à Rangira, indiquent ces sources.

Des sources administratives et la société civile dans la zone, parlent d’une des bombes lancées par les rebelles qui a atterri sur une maison des civils, autour de 9 heures locales à Rangira, causant la mort de deux personnes dont une du troisième âge.

Une autre bombe lancée, depuis la hauteur de Ntamugenga a atterri dans les environs de Rubare, sans faire de victimes, ajoutent les mêmes sources.

Plusieurs habitants des agglomérations importantes comme Kiwanja, Rubare et Kalengera se sont regroupés dans différents coins des rues, ce mercredi.

Plusieurs élèves ne se sont pas rendus à l’école. Des nombreux cultivateurs aussi n’ont pas pu se rendre dans leurs champs.

Jusqu’à 11 heures locale, selon nos sources, les FARDC maintenaient toujours leurs positions dans cette zone des combats.

via radiokapi.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *