« La Troisième Guerre mondiale a commencé »

"La Troisième Guerre mondiale a commencé"

« La Troisième Guerre mondiale a commencé »© Youtube livestream screenshot

Quelques heures à peine après l’effondrement d’un pont à Baltimore (dans l’Etat américain du Maryland), les théories du complot ont commencé à “popper” un peu partout sur les réseaux. Selon l’influenceur masculiniste, Andrew Tate, le porte-conteneurs Dali ayant percuté le pont a été la cible d’une cyberattaque. A ce jour, aucune trace d’acte criminel n’a été retrouvée par les autorités. 

Mardi, un navire battant pavillon singapourien a heurté une pile du pont Francis Scott Key, provoquant un brutal effondrement de la structure métallique. Selon Le Parisien, six ouvriers chargés d’y effectuer des réparations sont portés disparus et présumés morts.

Les théories vont bon train

Terroristes, Israël, Gaza…, depuis la terrible catastrophe, les complotistes se délectent. Andrew Tate, notamment, assure sur X (à ses 9 millions d’abonnés) que le Dali a été victime d’une cyberattaque. « Les lumières s’éteignent et il se dirige délibérément vers la pile du pont […] Des agents étrangers attaquent des infrastructures numériques. Rien n’est intouchable » déclare-t-il. Une hypothèse relayée par Alex Jones, fondateur du média complotiste InfoWars, qui ajoute : « Ça me semble délibéré. Une cyberattaque est probable. La Troisième Guerre mondiale a déjà commencé », rapporte Le Parisien. Alex Jones avait été condamné pour avoir jeté le doute sur une tuerie de 2012 dans l’école primaire de Sandy Hook, dans laquelle 26 personnes avaient tragiquement perdu la vie.

Aucun acte de malveillance

Selon les autorités portuaires de Singapour, l’accident s’est produit à cause d’« une perte momentanée de propulsion ». Des circonstances qui restent aujourd’hui à déterminer. Le chef de la police de Baltimore, Richard Worley, a immédiatement pris la parole et affirmé qu’aucun acte de malveillance n’avait été identifié. « Il n’y a absolument aucune indication qu’il s’agisse d’un acte terroriste » a-t-il assuré. 

Malgré tout, les rumeurs continuent de pulluler sur X (ancien Twitter). “Certains utilisateurs ont établi un rapport entre la tragédie et l’abstention la veille des États-Unis lors de l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution exigeant un « cessez-le-feu immédiat » à Gaza, territoire palestinien dévasté par la guerre.” indique Le Parisien. « Israël vient-il de frapper les États-Unis pour ne pas avoir utilisé leur droit de veto hier ? » pouvait-on lire sur un post, vu par plus de 300 000 comptes… Attaque de l’Etat islamique ou leurre pour détourner l’attention des gens ; on attend impatiemment les conclusions de l’enquête. 

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *