Kisangani-Boyoma en deuil: Raymond Mokeni n’est plus!

Raymond Mokeni,Président honoraire de la FEC

Un vrai coup de tonnerre a envahi les coeurs des boyomaises et boyomais ce dimanche 20 Juin matin à l’annonce de celui que plusieurs considéraient comme le gardien du temple, Raymond Mokeni Ekopi Kane . Avec cette disparition, c’est toute une génération des figures emblématiques de l’espace grande orientale qui est entrain de partir. Il restera à jamais l’un des plus influents hommes d’affaires et politiques que n’a jamais connu la province orientale. Cet originaire de Buta dans l’actuelle province du Bas-Uélé a traversé des générations et a su garder ses deux pieds sur terre. En feins stratège, il a su rester loin des sphères politiques tout en étant au centre du jeu politique. De Lumumba à Mobutu, en passant par M’zee pour avoir connu la guerre de six jours, le fils Kabila jusqu’à Tshisekedi fils, l’homme a su muer en un vrai avatar en se montrant plus conciliant et mériter ainsi respect et considération des occupants les plus cruels du temps de 1+4, les rebelles rwandais du Rcd. Que des bons souvenirs pour celui qui sera à jamais gravé dans la mémoire des Boyomais comme témoigne le message de condoléances de l’un de leurs, en la personne de l’honorable Jacques Mandiongwe qui pleure son frère Mike Mokeni. Il garda le poste du président de la fédération des entrepreneurs du Congo, FEC, dans cette partie du pays jusqu’à son dernier souffle. Il part quelques jours après la disparition d’une autre grande figure de l’espace grande orientale, le ministre honoraire et député national Idambituo enterré il y a quelques jours.

Toute la rédaction de Sphynxrdc.com depuis Kinshasa présente ses sincères condoléances à toute sa famille biologique ainsi que toute la communauté Boyomaise:  » Le roi est mort, vive le roi »!

Message de condoléances de l’honorable Jacques MANDIONGWE à son frère Mike MOKENI.

Chère Mike,
J’ai été dévasté d’apprendre la soudaine disparition de papa Raymond MOKENI EKOPIKANE, toutes nos pensées vont vers toi en ce moment difficile très difficile de ta vie.
La gentillesse du patriarche va terriblement nous manquer à tous,
La jeunesse de la grande orientale vient de perdre son conseiller,son icône,son idole, son motivateur.
sache que nous seront toujours là pour te soutenir et t’aider dans les prochaines semaines que tu vas traverser.
Je pleure profondément un patriarche,un Baobab est parti.
Que son âme repose en paix dans la félicité éternelle

Ton ami fidèle,
Honorable Jacques MANDIONGWE Saidi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.