Justice: Kabund-A-Kabund en tenue de prisonnier à la cour de cassation

L’ancien bras droit de Tshisekedi fils et aujourd’hui dans l’opposition, Jean Marc Kabund, est arrivé au parquet près la cour de cassation en début d’après midi ce vendredi 12 août.

Après son audition au parquet près la Cour de cassation, mardi 9 août à Kinshasa, le député national et président de l’Alliance pour le changement, Jean-Marc Kabund, a été placé sous mandat d’arrêt provisoire. Il a été aussitôt conduit à la prison centrale de Makala.

Cette audience qui intervient après la remise et reprise effectuée ce jeudi entre le procureur général sortant Victor Mumba et le Nouveau procureur général près la cour de cassation Firmin Mvonde est très attendue par plusieurs congolais qui comptent voir la nouvelle équipe de cette cour dire le droit et rien que le droit dans une affaire que d’aucun qualifie de politique.

Sa défense a cependant crié au non-respect de la procédure. Elle estime que Jean-Marc Kabund ne devrait pas être placé au mandat d’arrêt provisoire sans que ses immunités ne soient levées.

Au fait, celles-ci ont été effectivement levées, selon des sources judiciaires. Et l’ex-premier vice-président de l’Assemblée nationale a appris la mauvaise nouvelle sur place à la Cour de cassation.   

A deux repises, le concerné a décliné l’invitation du bureau de l’Assemblée nationale. Ce dernier devrait l’entendre au sujet de la demande de levée de ses immunités parlementaires, introduite par le procureur près la Cassation de cassation.  

L’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale est poursuivi pour avoir tenu devant la presse des propos qualifiés d’injurieux, de nature à alarmer la population et à porter atteinte à l’honneur dû aux institutions publiques et à la dignité du Chef de l’Etat. 

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.