Félix Tshisekedi face à la dureté du Quatro Katumbiste

La nouvelle a fait l’effet d’un ouragan dans l’espace politique congolais.Sous un soleil de plomb,les regards sont tournés vers le centre ville de Kinshasa, siège des institutions de la République où l’on annonce la démission des ministres du plan Christian Mwando,des transports chérubin Okende ,de la vice ministre de la santé Véronique kulumba ainsi que celle du ministre provincial du plan et budget du haut Katanga Christian Momat kabulo.
Si pour les trois premiers il ressort que cela fait suite à l’entretien qu’ils auraient eu avec le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi,le ministre provincial du haut Katanga a simplement écrit une lettre de démission rendue publique sur les réseaux sociaux.

Dans l’opinion publique on a salué cette démarche de conviction de ces ministres katumbistes qui lui sont restés fidèles en lieu et place des avantages liés à leurs fonctions.voici les faits mis en exergue en recoupant les commentaires :

Moïse Katumbi, qui a claqué la porte de l’Union sacrée, gagne davantage des points dans l’opinion parce que ces démissions prouvent qu’il ne part pas seul mais avec des cadres d’Ensemble du gouvernement, parmi ceux qui comptent. Christian Mwando, un homme d’Etat qui n’a pas trahi sa parole ni la mémoire de son défunt père, le patriarche Charles, l’un des pères fondateurs du G7 et d’Ensemble. Okende reste cet homme des principes, attaché à son mentor Katumbi, et Véronique kulumba,la désormais ex vice ministre de la santé se révèle au grand public comme une femme de caractère.

La bravoure, l’honnêteté, la loyauté et la fidélité dont ont fait montre ces quatre personnalités qui ont sacrifié tous les avantages liés à leurs fonctions au profit des idéaux d’Ensemble pour la République et le combat de Katumbi pour le vrai changement.

D’un autre côté,il est à noter un opinion qui elle dénonce cette attitude des démissionnaires et tire même à boulets rouges sur particulièrement les ministres Mwando et Okende.

Il est à noter que ces faits font suite à la décision prise par le congrès de Ensemble pour la République organisé il y’a moins d’ une semaine à Lubumbashi,chef lieu du haut katanga de quitter l’union sacrée Nation de la Nation.les autres ministres dont Christophe Lutundula, Modeste Mutinga et Nzangi Butondo sont plutôt restés attachés au chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

Les jours à venir nous réservent beaucoup de rebondissements dans la sphère politique congolaise.

Bravo zulu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *