Economie : La Namibie reconduit le quota de pêche de chinchards de la RDC jusqu’au 31 décembre 2022

Economie : La Namibie reconduit le quota de pêche de chinchards de la RDC jusqu’au 31 décembre 2022

0 0
Read Time:2 Minute, 20 Second

Par la Celcom du Ministère de l’Economie

C’est une décision qui vient couper court aux rumeurs faisant état de la perte par la RDC de 6 millions de dollars américains utilisés pour l’obtention du quota de pêche de 27.300 tonnes de chinchards, communément appelés à Kinshasa « mpiodi », dans les eaux namibiennes. Dans une correspondance datée du  15 mars 2022, le ministre namibien de la pêche informe le ministre congolais de l’économie nationale, Jean Marie Kalumba Yuma de sa décision de reconduire,  pour l’exercice 2022, le quota de pêche obtenu par le gouvernement congolais en novembre 2021. 

« En vertu des pouvoirs qui me sont conférés par l’article 33 de la loi de 2000 sur les ressources marines, j’accorde, par la présente au gouvernement de la RDC, le droit des récolter à des fins commerciales, les 27300 tonnes métriques non capturés  du quota  de poissons  chinchards  pour la période 2022, ceci prenant cours à partir du 7 mars 2022 et expirant le 31 décembre 2022 », peut-on lire dans la lettre du ministre Derek Klazen.

Le document rappelle que le navire qui devra être utilisé pour les opérations de pêche doit tenir compte de la main d’œuvre namibienne qui ne doit pas être inférieure à 55%.

« Il est prévu qu’à la fin de la saison de pêche, mon bureau soit informé sur les  tonnes   métriques de poissons  réellement pêchés  et le solde, le  cas échéant. Le quota garantit que  les  chinchards doivent  être pêchés au  plus tard  le 31 décembre 2022, car aucune prolongation ne sera accordée », peut-on encore lire dans la correspondance namibienne. 

Pour rappel, face à la résistance des importateurs de ces produits de grande consommation en RDC  de respecter les prix concertés avec le gouvernement, ce dernier avait décidé de négocier un quota de pêche des chinchards à mettre à la disposition des opérateurs économiques  congolais pour assurer le juste prix de ces produits sur le marché.  Mais le processus a été confronté à plusieurs obstacles, notamment le temps pris par le gouvernement pour débloquer les fonds nécessaires (6 millions de dollars débloqués en novembre).  Les autres opérations de pêche qui devraient s’en suivre attendent toujours le financement. 

La RDC a donc la possibilité de pêcher la totalité de son quota de chinchards, pourvu que les fonds nécessaires soient débloqués à temps. 

Depuis son accession à la tête du ministère de l’économie nationale, Jean-Marie Kalumba s’est engagé dans le combat pour les justes prix des produits et services afin d’améliorer le pouvoir d’achat des Congolais.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Economie politique société Societe kinshasa