De Père et de Mère :  » On n’a pas un problème particulier avec les métis »(Professeur Noël Tshiani)

Professeur Noël Tshiani, auteur du projet de loi Tshiani

Le Professeur Noël Tshiani, auteur du projet de loi Tshiani sur l’exclusivité de la nationalité congolaise pour accéder à la magistrature suprême, a été présent à la conférence débat et par les associations des métis de la République démocratique du Congo comme prévu ce samedi à l’hôtel Agora dans la commune de Barumbu. Revenant sur la quintessence de sa démarche, ce dernier a rappelé à l’assistance ne rien à avoir avec les métis comme on peut le suivre sur cet élément audio.

Des pressions d’avenir

Le Professeur Noël Tshiani a annoncé quelques actions pour faire passer cette loi dès la rentrée parlementaire de septembre prochain. C’est à cet effet qu’un mémo sera déposé au bureau de l’Assemblée nationale le 15 mars à 11 heures pour demander à cette chambre de faire passer ce projet de loi en plénière. L’ancien fonctionnaire international et congolais de père et de mère a admis que si un  » NON » l’emportait après un débat démocratique, le même projet de loi sera soumis au référendum populaire.

Madame Linda Endundu, l’une des adeptes du.projet de loi Tshiani

Recours à l’arbre généalogique

Parmi les interventions, l’on a retenu celle de madame Linda Endundu, une adepte du projet Tshiani de première heure, qui, tout en soutenant ce projet de loi, a fait des nouvelles propositions en insistant sur le fait que cette notion de congolais de père et de mère devrait se référer à l’arbre généalogique pour définir qui est un vrai congolais et qui ne l’est pas.

Intervention musclée de madame Linda Endundu

Il faut noter que ce projet de loi Tshiani est de plus en plus salué par des milliers des congolais  » de père et de mère.

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *