Culture: pourquoi les artistes ne devraient pas se produire gratuitement ?(Une tribune de Sire Joël Ngoyi)

On a toujours dans l’idée que la musique est un loisir récréatif et donc que les artistes jouent pour le plaisir et gratuitement. Ce n’est malheureusement pas aussi simple, c’est une fausse idée. Certes, les musiciens prennent du plaisir en jouant autant qu’un cuisinier prend du plaisir à confectionner ses plats, mais pour en arriver là on oublie souvent de mentionner le travail effectué en amont.

Un appareil électronique, par exemple, ne se résume pas à son coût de fabrication, avant cela il a fallu l’inventer dans la phase « recherche et développement ». Même votre boulanger calcule son temps de travail dans le prix du pain qu’il vous vend. Tout cela est parfaitement normal et on peut appliquer cela à tous les secteurs. Le temps, les matières premières se paient car elles ont elles aussi un coût quoiqu’on en dise.
Lorsqu’il s’agit d’artistes, étrangement, on oublie d’appliquer cette règle très simple. La musique est aussi un travail, qui plus est couteux. À ce titre il est donc normal de rémunérer les musiciens lorsqu’ils exécutent une prestation. On ne doit jamais penser au prix de cette seule prestation, comme pour l’industrie. Je vais donc vous dévoiler quelques détails intéressants sur ce qu’implique la création artistique. Vous comprendrez très vite la finalité de mes propos. Tous les tarifs mentionnés sont approximatifs mais assez réalistes.

Nous allons nous baser sur le cas simple de 3 musiciens voulant créer 10 chansons originales pour élaborer un spectacle d’environ une heure d’une qualité acceptable. Les 3 musiciens savent déjà jouer de leurs instruments.

  • 1 heure de location d’un studio de répétition coute environ 10 à 20 dollars.
  • L’enregistrement en studio d’un disque de 10 titres coute environ 3000 dollarss. Cela ne comprend pas le pressage du CD ni sa distribution et encore moins la communication.
  • La réalisation d’un vidéoclip coute entre 600 et 1000 dollars.
  • Un instrument de musique coute entre 1000 et 8000 dollars (une guitare correcte coute 1200 dollars, un violon plus de 5000). Cela ne comprend pas l’entretient (réglage, lutherie…) ni le consommable (cordes des guitares, baguettes et peaux pour les batteurs etc).
  • il faut compter 6 mois de répétition à hauteur de 9 heures par semaines en studio pour que le set (le spectacle de 10 chansons) soit bien en place. Faites le calcul, ça fait peur.
  • chaque musicien doit travailler également au minimum 10 heures par semaine, seul, hors studio. Difficile de chiffrer…
  • le travail hors studio nécessite des équipements tels que des ordinateurs, des logiciels, des câbles et autres. Tous très couteux aussi.
    Tout cela n’implique aucunement le temps de création dédié à l’écriture des musiques et des paroles, ce qui est encore très long et dépend en plus du talent de l’auteur/compositeur.

Inutile de vous dire qu’en plus de faire tout cela on doit généralement avoir un « vrai » travail à coté, comme tout le monde, cela joue sur la fatigue et sur la performance globale des musiciens.
Le terme « vrai travail » devient donc pour le coup bien plus désagréable pour tout artiste, musicien ou autre. Mettez vous à leur place.
Lorsqu’un groupe produit son set d’une heure dans votre église ou dans une salle, non seulement il se déplace avec tout son attirail, en plus il a généralement travaillé autant que vous dans la journée mais il doit de surcroit vous délivrer une prestation de qualité. Vous comprenez donc qu’il est normal qu’il soit rémunéré. Ce n’est pas parce que ce n’est pas son « métier » qu’il doit le faire uniquement par plaisir. Cet argent, de plus ne lui permet pas de cotiser pour sa retraite. Si les artistes font tout cela c’est parce qu’ils ont une immense passion pour la création, l’envie de vous offrir quelque chose d’unique, un moment de vie, d’émotions. Ils sont tout sauf oisifs ou fainéants. Oubliez l’image de la star de la TV qui gagne des millions, il y en a effectivement mais ils ne représentent qu’a peine 0,005 pourcents des artistes musiciens existants. Dans la réalité, un artiste c’est pauvre, c’est fatigué et généralement ça mange des pâtes. Ces mêmes artistes savent très bien qu’ils n’ont que très peu de chance d’avoir du succès, ils ne jouent pas dans ce but.
Évitez donc de demander à des musiciens de jouer gratuitement en vous cachant derrière la formule éculée « pour vous faire connaitre ». Jouer pour apporter de l’argent à une cause peut encore se comprendre mais il faut un minimum de respect envers eux.
Merci de votre lecture.

Mr. Sire Joël NGOYI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *