Secrétariat exécutif de la SADC : Tshisekedi capitule et nomme Faustin Luanga dans son cabinet

Pour la République Démocratique du Congo, la prochaine élection au poste de secrétaire exécutif de la SADC (Communauté de développement de l’Afrique centrale) est presque perdue.

Pourtant, dans cette élection où la RDC concourait avec le Botswana, Kinshasa avait aligné l’économiste Faustin Luanga. Avec la nomination de ce dernier comme ambassadeur itinérant du Chef de l’Etat auprès des organisations internationales, le Président Félix Tshisekedi vient de donner la preuve qu’il ne croit plus à la victoire de son candidat au secrétariat exécutif de la SADC.

Fonctionnaire international à l’Organisation mondiale de commerce (OMC), Faustin Luanga devra donc se convertir et tourner la page de la SADC.

Comme ambassadeur itinérant du Chef de l’Etat auprès des organisations internationales, Faustin Luanga remplace à ce poste Nicolas Kazadi nommé ministre des Finances dans le Gouvernement Sama Lukonde.

Actuellement en Suisse, Faustin Luanga, haut fonctionnaire de l’OMC, intègre donc le cabinet du Président Félix Tshisekedi. 

A l’eléction au poste de secrétaire exécutif de la SADC, le candidat de la RDC s’est engagé dans cette compétition avec un sérieux handicap. En effet, la RDC accumule plusieurs difficultés, notamment financières, vis-à-vis de la SADC. Le pays accuse, selon des sources concordantes, un retard dans ses cotisations à la SADC de 3 millions Usd, alors que le Botswana est en règle cotisation.

Autre argument en sa défaveur, la RDC n’a pas de permanence au siège de la SADC situé à Gaborone, au Bostwana. Elle y est en effet représentée par sa mission diplomatique en Afrique du Sud.

Econews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.