Revue du mardi 10 janvier.

Plusieurs journaux parus ce mardi 10 janvier 2023 reviennent sur le lancement effectif de l’opération de l’assainissement de principales artères de la ville par l’hôtel de Ville de Kinshasa.

Radio okapi.net ouvre le bal et note que le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila a lancé, lundi 9 janvier, l’opération dénommée « Coup de poing », dans quelques communes de son entité.
Cette opération consiste entre autres, à éradiquer les marchés pirates, les épaves des véhicules, les véhicules mal garés ainsi que les kiosques et terrasses de fortune qui jonchent les boulevards et autres grandes avenues de la capitale.
Pour ce lundi, la partie de la ville concernée par cette opération a été le tronçon compris entre l’aéroport international de N’djili et le quartier Des bonhomme, le long du boulevard Lumumba.

ACP revient sur ces propos :« Cette opération est un soutien à la vision du gouverneur Gentiny Ngobila, et cela consiste à lutter contre les marchés pirates qui détruisent l’image de notre commune de la N’sele. Nous venons de commencer au quartier Bibwa car c’est là qu’on trouve plusieurs marchés pirates et cela ne donne pas vraiment une bonne image de la capitale plus précisément de la N’sele », a déclaré l’autorité municipale.

Lundi 9 janvier, les petits commerçants de fortune qui jonchent le boulevard Lumumba, du tronçon allant de l’aéroport international de N’djili à la 1ère rue Limete à Kinshasa, n’ont eu que leurs yeux pour pleurer et constater, impuissants, le passage en force des bulldozers de l’Hôtel de ville, décrit Le Potentiel. La scène était spectaculaire et épouvantable ! L’opération « coup de poing » annoncée par le gouverneur de la ville s’est effectuée sans ménagement, cassant tout et évacuant toutes les épaves de véhicules abandonnées le long de ce boulevard, le plus long de la capitale, ajoute le journal.

Le chef de l’exécutif provincial de Kinshasa a invité une fois de plus la population Kinoise en général et celle de Tshangu en particulier au strict respect de la loi et consignes données par les autorités, note pour sa part L’Avenir.
«Nous devons garder notre environnement immédiat propre, car il en va de l’image de notre ville de Kinshasa. Il faut que tous les visiteurs qui arrivent dans la capitale rentrent avec une bonne image de Kinshasa. Voilà pourquoi nous devons tous nous impliquer inconditionnellement dans cette vision d’assainissement de notre ville» a interpelé Ngobila, dans les propos repris par le tabloïd.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *