RDC: L’INPP n’a pas rompu avec ses partenaires

Contrairement aux inepties relayées dans les réseaux sociaux par des personnes mal intentionnées et en perte des vitesses, l’INPP est en très bon terme avec ses partenaires traditionnels.

En effet, dans un communiqué signé le 08 octobre 2021 par MM. Patrick Kayembe Nsumbi et Léonard Mota Ngaliema, respectivement, directeur général ai et président du conseil d’administration, l’INPP s’inscrit en faux contre de messages faisant état non seulement de la rupture de coopération avec les partenaires, mais aussi de 200 affectations signées par la direction générale en l’espace de deux mois mais aussi de la chasse aux sorcières. Pour ces deux responsables « ces messages ne sont que des farfelus orchestrés par de personnes mal intentionnées qui ne veulent pas rompre avec les vieilles habitudes acquises depuis des années et mises au grand jour par la mission de contrôle de l’IGF ayant conduit à la suspension de ses prédécesseurs ».

C’est pourquoi, coupant court à ces informations nauséabondes, la haute hiérarchie de cet établissement public apporte des éclaircissements selon lesquels les deux cadres de la direction dont les directeurs provinciaux de l’INPP/Haut-Katanga et du Lualaba, ont été nommément cités dans le rapport de l’IGF à la suite des faits de malversations financières et de mauvaise gestion de leurs entités respectives. Elle souligne que pour des raisons d’efficacité et d’expertise, des aménagements internes s’opèrent et cela sous forme d’affectation pour permettre à l’Institut de mieux accomplir sa mission qui porte sur la qualification professionnelle de la population active de la RDC.
Elle précise, par ailleurs, que les rapports avec les partenaires, après des éclairages leur apportés, à la suite des conclusions du contrôle de l’IGF, sont au beau fixe , citant notamment JICA, AFD, PNUD, Banque mondiale.

La haute hiérarchie de l’INPP souligne que la méritocratie est son cheval de bataille afin d’améliorer le social des agents et cadres de cette institution.

A ce jour, la paix sociale règne dans toutes les entités de l’INPP à travers toute la République, rassure le leadership de cette institution avant de marteler que les travailleurs vaquent librement à leurs occupations.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*