Nomination des administrateurs des territoires : une véritable bombe à retardement(vidéos)

Vue d’une route de la République démocratique du Congo

Plusieurs voix se lèvent depuis la publication des ordonnances du chef de l’état Félix Tshisekedi nommant les administrateurs de grande et petite territoriales. L’on se rappellera que le Président du parti politique MPASA, Me Dodo Lutombo, fut le premier à monter au créneau pour dénoncer ces nominations qui violent les dispositions constitutionnelles dans la gestion des entités territoriales.

Me Dodo Lutombo au milieu

Ce parti avait, clairement, exprimé son indignation face aux nominations fantaisistes dans certaines provinces où les non originaires sont nommés administrateurs du territoire.

Une autre réaction vient des partis politiques de l’Union sacrée de la province du Haut Lomami qui fustigent à leur tour ces nominations. Dans une déclaration publiée ce week-end, les membres de la famille politique du chef de l’état disent non à ces nominations qui sont une véritable bombe à retardement pour un pays aussi fragilisé par des guerres.

Pour certains observateurs, ces nominations représentent, effectivement, un danger pour la cohésion nationale dans ce sens que plusieurs Kasaiens sont nommés comme administrateurs au détriment des autochtones. Ce qui prouve à suffisance que le chef de l’état est mal entouré :

 » ce n’est pas possible de nommer un kazadi à Luozi comme administrateur du territoire. C’est lui créer des problèmes inutilement. Il sera avalé par les crocodiles de Luozi, ce pauvre venant. Par contre, un non originaire qui a fait longtemps dans un territoire peut être nommé chef du quartier ou de rue par son administrateur du territoire. Le chef de l’état est mal entouré par des personnes qui bouffent l’argent pour ces nominations, ce qui est très grave« , constate un observateur.

Il faut noter que cette situation se retrouve dans la majorité des provinces que compte la République démocratique du Congo.

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *