LE PRÉSIDENT FÉLIX TSHISEKEDI REÇU À L’ÉLYSÉE POUR DES QUESTIONS BILATÉRALES ET DES GRANDS DOSSIERS AFRICAINS

Paris, mardi 27 avril ( cellcom présidentielle)

Le Président de la République démocratique du Congo et président en exercice de l’Union Africaine Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a été reçu ce mardi 27 avril au Palais de l’Elysee.

Accueilli sur le perron du palais présidentiel par son homologue Emmanuel Macron, les deux chefs d’Etat se sont aussitôt exprimés devant un parterre des journalistes.

Après son mot de bienvenue, le Président Emmanuel Macron a d’emblée félicité le président Tshisekedi pour « les échéances de politique intérieure franchies avec succès »qu’il considère comme « une étape importante de la modernisation de la vie démocratique et politique en RDC », allusion faite clairement à la création de l’Union sacrée de la nation et au gouvernement qui en est issu.

Le président français a fait part de sa préoccupation sur la suite des événements survenus au Tchad après les funérailles du Président Idriss Deby Itno auxquelles les deux chefs d’Etat ont assisté.

Il a condamné « la répression et la violence intervenues ce matin à N’Djamena » et appelé le Conseil Militaire de Transition au respect de ses engagements et à l’organisation d’une transition démocratique, pacifique et inclusive.

« L’organisation d’un dialogue politique national ouvert aux tchadiens » est la condition du soutien de la France à la situation du Tchad . a déclaré le président Macron.

La coopération bilatérale entre la France et la RDC a été au centre des échanges entre les présidents Félix Tshisekedi et Emmanuel Macron.

La volonté de développer la coopération économique, les opportunités offertes à la jeunesse congolaise à travers les projets d’éducation, de santé et de création d’emplois ont fait l’objet du déjeuner de travail de près de 2 heures entre les deux chefs d’Etat.

La francophonie, les efforts d’accompagnement pour la stabilité, la paix sur toute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.