Kisangani : une panne mécanique de la centrale hydroélectrique de la Tshopo plonge de nouveau la ville dans le noir !

Kisangani : une panne mécanique de la centrale hydroélectrique de la Tshopo plonge de nouveau la ville dans le noir !

0 0
Read Time:1 Minute, 22 Second

La ville de Kisangani est de nouveau plongée dans le noir. Et pour cause, une nouvelle panne mécanique survenue au niveau de la centrale hydroélectrique de la Tshopo depuis le vendredi 11 Mars 2022 aux environs de 22 heures locales. Cette situation qui a provoqué l’arrêt du fonctionnement du groupe 2 dudit barrage resterait tel quel durant 7 jours qu’auront duré les travaux d’intervention.

Comme on peut l’imaginer quand on est à l’extérieur du lieu, le chef de la province de la Tshopo connait actuellement un délestage sévère. En effet, sur les trois machines que possède cette centrale hydroélectrique, seul le groupe 3 est en marche avec une capacités insuffisante d’au moins 6 mégas Watts.

Dans un communiqué à son aimable clientèle Boyomaise, la Société Nationale d’Electricité ( SNEL) justifie cette désagrément par le souci d’éviter un éventuel déclenchement de la centrale par un surcharge avec toutes ses conséquences néfastes qui pourraient en découler.

Tout en présentant ses excuses à la population, la SNEL fait savoir que la situation sera normalisée dès la fin des travaux d’intervention en cours. Ainsi le groupe réparé portera une puissance additionnelle allant de 6 MW à 13MW.

A titre d’information, la centrale hydroélectrique de la Tshopo a été construite en 1954. Devenue de nos jours vétuste, sa capacité au quotidien est estimée à 13 MW, une puissance insuffisante de couvrir les besoins énergétiques de la ville estimés à 45 mégas Watts.

L’année passée, Kisangani avait connu un calvaire en électricité de près de 4 mois. Pour faire face aux multiples coupures d’électricité, les populations Boyomaises font de plus en plus recours à l’utilisation des panneaux solaires.

Philippe Dephill Lipo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Energie société Technology