Kiambukuta Josky a retrouvé sa dernière demeure ce dimanche à lav Nécropole

L’artiste-musicien Kiambukuta Londa Josky a été conduit à sa dernière demeure ce dimanche 11 avril 2021. Le chanteur reposera désormais au cimetière  » Nécropole » à N’Sele, aux côtés de ses collègues Tabu Ley, Papa Wemba, Ndombe Opetum, Emeneya, Lutumba Simaro et les autres.

Après avoir levé le corps à l’hôpital du Cinquantenaire, le cortège funèbre s’est dirigé vers Matonge où une chapelle ardente était dressée à la Place des Artistes. C’est là où le public de tout niveau social était présent pour rendre ses derniers hommages à ce chanteur et auteur-compositeur de grande valeur.
Les groupes musicaux défilaient sur le podium depuis 9 heures du matin.

Place des artistes de Matonge


Pendant que le groupe Bana System était sur le podium, le bourgmestre de Kalamu, Jean Claude Kadima, faisait son entrée à la Place des Artistes à 11h35′. A 12h10′, Bana Ok dirigé par Manda Chante remplace Bana System sur le podium et la chanson « Mokolo nakokufa nsyebi ndenge bakolela ngai » est exécutée. Et c’était aussi l’arrivée du corps à la Place des Artistes à 12h30.
A 12h35 le podium change le décor, le groupe Zaiko Langa Langa de Nyoka Longo rend hommage à Josky Kiambukuta en égayant en même temps le public venu très nombreux pour dire ses adieux à l’artiste.

Trois mots de circonstance ont été dit. Le Premier était celui JC Kadima, bourgmestre e Kalamu, le second lu par l’artiste Baudricha était du président en exercice de l’Union des musiciens congolais (UMUCO) Kiamwangana Mateta Verckys empêché et le dernier était celui de Madame Tabu, Ministre provinciale de la Culture.

Madame le Ministre provincial de la Culture

Pendant que la ministre provinciale e la Culture, prononçait son mot de circonstance, la plaquette de Josky Kiambukuta a été dévoilée sur la stèle de la Place des Artistes. Mme Tabu a interrompu son mot pour chanter, pendant quelques secondes, avec Zaiko la chanson « Chandra » avant de continuer son discours.
Après Zaiko, le corps s été levé à 13h 03′ pour le Nécropole, où le « Commandant de Bord » reposera pour l’éternité.


Une mention spéciale à l’opérateur culturel Alita Tshamala qui a été présent, physiquement, matériellement et financièrement, durant la période de deuil.
Il en est de même pour le gouvernement congolais qui a pris les choses en mains pour l’organisation des obsèques.
On a noté la présence de Lofombo, Sec Emma, Tshaka Kongo Coordonnateur de l »Ong Artistes en Danger, Nkolo Makambo et quelques autres artistes musiciens de la nouvelle génération. Les grands noms de la musique congolaise et ceux de sa génération étaient absents.

Les chroniqueurs de la musique congolaise


Chapeau bas à l’orchestre du fils de Joe Mpoy qui a offert sa paire d’instruments de musique durant tout le moment du deuil et une mention particulière à l’orchestre Bana Odemba, composés des dissidents de Bana Ok, qui ont produit au public une très bonne musique d’une qualité supérieure. Quelques chroniqeurs de musique rencontré sur lieu, notamment Zenga Ntu, Jeannot Ne Nzau, Henri Noël, ont regretté de l’absence de musiciens connus du grand public.
Gel Boumbe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.