Espace Grande Orientale : la chasse gardée du FCC ?

Mgr Utembi Tapa, facilitateur du Forum

Le forum sur l’unité, la sécurité, la paix, la cohésion et le développement l’ex-Province Orientale s’est clôturé ce vendredi

30 décembre à Kisangani (Tshopo). Cette messe socio-politique a réunit plus de trois cents délégués issus de 4 provinces démembrées de l’Ex-Province Orientale avait pour objectif de réfléchir sur le sort de l’espace Grande Orientale en ce qui concerne son développement. Les travaux placés sous la facilitation de Mgr Marcel Utembi Tapa, archevêque métropolitain de Kisangani du 27 au 30 décembre se sont soldés par une déclaration pas moins incendiaire à l’endroit du pouvoir en place accusé par les participants d’encourager le chaos dans cette espace comme on peut le lire dans cet extrait tiré de la « Déclaration de Kisangani »:

Nous, Filles et Fils de l’Espace Grande Orientale, E.G.O. ;

Venus de tous les coins du pays, BAS-UELE, HAUT-UELE, ITURI , TSHOPO et du monde entier ;

Réunis en famille, à KISANGANI, ville chargée d’histoire et de symbolique, du 27 au 30 décembre 2022, en vue de dresser l’état des lieux de notre région à toutes fins utiles ; sous la facilitation de Son Excellence Monseigneur Marcel UTEMBI Tapa Archevêque métropolitain de KISANGANI et Président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo CENCO,

Constatant la dégradation prononcée de la condition générale de notre Espace caractérisée par ia rupture persistante de la paix et de ia sécurité, plus particulièrement dans la ptovince de I’ITIURI sous le régime de l’état de siège, et les provinces du BAS-iJELE et du HAUT-iJELE y compris la THOPO ; soumis aux attaques et aux razzias des groupes armés étrangers et locaux ;

Révoltés par i’effroyabie délabçernent des infrastructures de base, l’expioitation anarchique des ressources nature!les entrainant une destruction sauvage de Yenvironnemetit et des écosystèmes, à l’orizivte du chômage endémique et la misère généraliséc et galopante de ncs popuiations ;

Vu la sous-administration des entités territoriales, d’une justice, régulièrement corrompue et le climat global défavorable à la promotion des droits de la personne humaine avec son cortège des crimes de guerre, crimes contre l’humanité, crime d’écocide, qui portent systématiquement atteinte au droit sacré de la vie ;

Considérant que la situation périlleuse de l’Espace Grande Orientale est la conséquence directe de la faiblesse de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national en général et de l’espace grande orientale en particulier.

Pour certains observateurs, il est bien clair que la majorité des participants est composée des cadres du FCC. L’on se souviendra que c’est cette espace qui avait donné un chèque à blanc au régime Kabila durant ses deux mandats. La plupart des politiques de la même espace ont juré leur fidélité au Rais:

 » On ne peut pas accuser le pouvoir actuel de tous ces griefs alors qu’on a été aux affaires durant 18 ans sans rien faire. C’est l’héritage de la mauvaise gestion de la Res Publica que l’on veut imputer au régime actuel. C’est irresponsable« , s’insurge l’un des internautes et originaire de cette espace.

Une messe noire

Arrivée d’un leader politique au forum accueilli par ses militant

Ce forum annoncé tambour battant comme une première du genre a pris une autre tournure et n’a pas atteint les attentes des membres de cette espace qui ont suivi de près ces assises de quatre jours. Les politiciens ont tout raflé et peuvent, désormais, compter sur le soutien des membres de cette espace lors des prochaines échéances électorales. Certains ont été encouragé à briguer la magistrature suprême.

Corneille Naanga, potentiel candidat à la présidence de la République

De l’autre côté des réseaux sociaux, l’on ne partage pas cet avis. C’est le cas d’un tweet d’un cadre du parti Ensemble de Moïse Katumbi, Me Paddou Bonolinoli, qui dit in extenso ce qui suit:

« La rencontre de l’unité, de la paix et le développement de l’espace grande orientale a aussi fait son raté en ne se penchant pas sur le conflit frontalier entre le Haut Uélé et la Tshopo ( Territoires Bafwansende et de wamba). Je me demande c’est exprès ou oubli ? Où est la paix »?

Des noms des personnalités politiques

Comme on peut le constater, les vraies questions liées à cette espace n’ont pas préoccupées les participants. Tout a tourné autour des questions d’ordre politique chargeant Kinshasa d’entretenir le chaos dans ce coin du pays.

Tout compte fait, le forum sur l’espace grande orientale ne fut qu’une rencontre des concertations entre fils et filles de cette partie de la République démocratique du Congo avant les élections de 2023. Certaines indiscrétions disent que le prochain dauphin de Joseph Kabila viendrait de la même espace. Qui sait si c’est Corneille Naanga qui s’est déjà rangé en ordre utile ? Il a été même baptisé  » le digne fils de l’Espace Grande Orientale. Ce qui dit tout. Mais, on le saura dans un avenir très proche. Il n’y a pas de fumée sans feu.

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *