Économie : Des mesures additionnelles pour maîtriser et stabiliser le taux de change

La détérioration du franc congolais face aux monnaies étrangères et la stabilisation du taux de change sur le marché a été au centre d’une réunion tenue le jeudi dernier par le Chef de l’Etat Congolais. Réunis autour du chef de l’Etat, la Gouverneure de la Banque centrale du Congo et certains ministres sectoriels ont examiné la question et ont pris sous la direction du chef de l’Etat une série des mesures additionnelles pour compléter celles en vigueur. Dans la liste des mesures additionnelles,on peut noter l’obligation du paiement en francs congolais de tous les droits dûs à l’Etat. A cet effet,les banques commerciales ont été appelées à n’accepter aucune autre monnaie si ce n’est le franc congolais pour le paiement des droits dûs à l’Etat. D’autres mesures ont été prises comme le renseigne le Rapport présenté par la Gouverneure de la Banque centrale du Congo au cours du conseil des ministres du vendredi dernier.
il s’agit de:

  1. Respect strict des taux indicatifs des banques commerciales par les opérateurs économiques, particulièrement les opérateurs pétroliers et les opérateurs de télécommunications,
  2. Le respect des taux indicatifs par les organismes publics à l’instar de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, le Fond pour la Promotion de l’industrie, l’Institut National de Préparation Professionnelle, les régies financières et tous ceux qui sont dans les opérations de change,
  3. Le contrôle économique efficace pour s’assurer du respect des taux indicatifs par tous les opérateurs économiques dans le dénouement de toutes les transactions,
  4. La lutte contre la fraude et l’application des mesures de restrictions sur l’importation des produits similaires dans la partie Ouest de la République.

Notons que la détérioration du franc congolais et l’instabilité du taux de change a un impact social négatif sur le pouvoir d’achat du citoyen Congolais.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*