Chanson racontée : « Lucie yaka » de Bavon Marie Marie et Negro succès (illustration audio)

Bavon Marie Marie, chef d’orchestre Negro succès

La musique congolaise d’antan garde toujours sa pertinence jusqu’à ce jour par rapport au contenu des chansons que les artistes congolais ont pu léguer à cette société qui reste accrochée à sa culture. La chanson « Lucie yaka » de l’orchestre Negro succès reste l’un des tubes réussis par ces férus de l’art d’Orphée. Lucie est l’idylle entre un mari infidèle et une épouse trahie par sa propre petite sœur. L’homme, ayant compris que la femme de sa vie est, effectivement, Lucie, ne cache plus son amertume jusqu’à se confesser à la face du monde que c’est bien Lucie qui est sa vraie épouse et non sa petite sœur. Cette histoire racontée dans les bistrots et  » Nganda » de Kinshasa où les Kinois préfèrent suivre les vieilles chansons dites  » Tango ya Bawendo », l’on apprend qu’à une certaine époque, il était autorisé à un homme marié dont l’épouse ne pouvait concevoir de prendre aussi l’une de ses sœurs pour lui assurer une progéniture. C’est serait le cas pour notre Lucie immortalisée par le jeune frère de Franco Luambo Makiadi, Bavon Marie Marie, mort par accident au niveau du pont Makelele après un concert. Il est aussi l’auteur de la célèbre chanson  » Manzaka ya Meme » où il présageait sa mort. Lucie reste une virtuose par sa texture et sa justesse artistique comme on peut le suivre dans cet élément audio: » Lucie reviens, moi et ta petite sœur avons rompu. Lucie reviens, ton ancien te pleure »!

Deb’s Bukaka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *