CENI: Moïse Katumbi demande au président Félix Antoine Tshisekedi de rejeter la candidature de Kadima !

Dans une correspondance datée du 18 octobre 2021, le président du parti politique « Ensemble pour la République » demande au président Tshisekedi de rejeter l’entérinement des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Moïse Katumbi décrie la reprise des mêmes méthodes utilisées par l’ancien régime pour contrôler la CENI et se maintenir au pouvoir.

« Alors que nous nous approchons des prochaines échéances électorales, les mêmes méthodes dénoncées hier pour imposer à la tête de la CENI un homme politique controversé ont repris. La contestation a gagné les institutions. Démonstration est faite qu’une poignée de compatriotes outrepassent les textes de loi pour assurer leur maintien au pouvoir. Leur attitude met gravement en péril la cohésion nationale », écrit Moïse Katumbi au Chef de l’Etat.

Et de poursuivre :

« J’en appelle à votre sagesse afin de ne pas jeter le pays dans de nouveaux déchirements aux conséquences funestes pour l’ensemble du peuple congolais »

En République démocratique du Congo (RDC), une nouvelle crise politique s’ouvre après la validation, par l’Assemblée nationale, du choix de Denis Kadima à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), sans consensus entre les confessions religieuses.

Catholiques et protestants, les deux plus grandes confessions du pays sont opposées à ce choix qui hérisse aussi les proches de l’ancien président Joseph Kabila, certains alliés du président Félix Tshisekedi et la société civile.

William Tambwe

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*