Situation sécuritaire au Nord-Kivu à 16 locale: le M23 essuie d’énormes pertes à Mwaro.

Les rebelles du M23 viennent de subir un revirement de la situation selon la société civile de Kiwanja qui livre ces informations.

Selon leur dépêche, les rebelles du M23 qui tentaient de traverser le Parc national de Virunga au niveau de Mwaro et Gikeri viennent d’être écrasés et repoussés vers Rugari. Le bilan serait lourd du côté M23, les assaillants en provenance du Rwanda et de l’Ouganda ne maîtrisant pas la zone de combat.
C’est ainsi qu’ils ont été pris en sandwich par les forces loyalistes qui les ont repoussé très loin de Mwaro situé à 30 Km de Goma: »

Mwaro étant à 30 km au Nord de GOMA, nous rappelons que L’ENNEMI a du mal à traverser cette zone ça fait 2 semaine les rebelles du M23 23 ont encore subi une leçon toujours à Mwaro à voulant progresser vers kibumba », indique la société civile locale.. La même source signale que les assaillants ont du mal à traverser du côté de Ngwenda, les Farc ayant rendu tout accès impénétrable.

Sur le tronçon Rugari -Rumangabo-katale-Biruma-Kalengera-Kako-Kiwanja-Kahunga, il s’observe un bon nombre des mercenaires RDF(Rwandais) et UPDF(ougandais), selon Aimé Mukanda Mbusa, notable de Rutshuru :

 » Il n’y a rien à douter sur une guerre d’agression extérieur« , a-t-il conclu.

Pour lui, si jamais la communauté internationale ne laisse les armes achetées par la République démocratique du Congo atterrir à Kinshasa, les jeunes défenseurs locaux vont s’occuper de la libération de leurs terres d’ici la semaine prochaine.

SN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *