Revue du vendredi 15 mars 2024 

Les journaux parus ce matin reviennent sur l’interpellation de Jaynette Kabila à la Demiap.

Pour MÉDIA CONGO, les vraies raisons de cette convocation demeurent incognito. Si bien que certaines personnes ont été conduites aux bureaux de la Détection Militaire des Activités Anti-Patrie (DEMIAP), et toutes les entrées sont actuellement bloquées par la GR.

BREVE.CD pour sa part, note que cette convocation, intervient après la récente opération de la Garde Républicaine, qui a réquisitionné un véhicule ayant transporté la dépouille de Laurent-Désiré Kabila, ainsi que plusieurs clefs USB et une montre appartenant à Jaynet Kabila.

LA RÉFÉRENCE PLUS, craint que cela vienne déchirer davantage le tissu qui unit les congolais à ce moment où le pays est agressé et exige une grande cohésion entre les fils et les filles de la République.CONGO NOUVEAU s’interroge, lui, sur ce que sera la réaction du frère de Jaynet à savoir Joseph Kabila, l’ancien chef de l’Etat congolais, suite à l’interpellation de sa sœur et aux péripéties qui entourent cette situation.

Tout à fait autre chose, RADIO OKAPI précise que c’est, ce vendredi que le Conseil d’État va se pencher sur le contentieux électoral. En effet, le Conseil d’État appellera à son audience publique de ce vendredi 15 mars six affaires relatives au contentieux des résultats des législatives provinciales. Après l’examen de ce contentieux en provinces, quelques requérants contestent les arrêts des cours d’appel de certaines provinces devant le Conseil d’État, précise la radio Onusienne.

L’AVENIR, rappel que les audiences des contentieux des législatives provinciales de Kinshasa se sont achevées lundi dernier. Les cours d’appel de Gombe et de Matete devaient prononcer les résultats jeudi 14 à vendredi 15 mars 2024.

Renvoyer d’abord en mars, l’affaire Matata Ponyo vient de changer encore une fois de date, selon ACTUALITÉ.CD, la Cour constitutionnelle a de nouveau renvoyé pour le 18 avril prochain, l’affaire sur la débâcle du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo alors qu’elle était déjà renvoyée au 18 mars 2024 pour l’instruction du dossier.

 Les Ambassades haussent le ton dans l’affaire Stanis Bujakera. À travers une déclaration conjointe que rapporte ACTU30.CD, les Ambassades d’Allemagne, du Canada, de la France, de la Norvège, des Pays-Bas et de la Suisse en RDC appellent les autorités congolaises à assurer un procès « équitable et juste » au journaliste Stanis Bujakera.

Bouclons ce tour de l’actualité par la situation tendue d’hier à Pakadjuma où, des tirs d’armes à feu ont été entendus jeudi au niveau du quartier Kawele, dit Pakadjuma dans la commune de Limete à Kinshasa. RADIOOKAPI.NET qui relaie l’information parle d’un accrochage entre des militaires des forces spéciales de l’armée basées à l’aéroport de Ndolo et des policiers communément appelés « Udjana ».

Le journal LA RÉFÉRENCE PLUS, condamne et dénonce pareil comportement des agents qui sont censés maintenir l’ordre public. Ce qui se produit hier soulève des inquiétudes et des questionnements sur la sécurité et la coopération entre les forces de l’ordre dans la capitale. 

NGK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *