Revue du vendredi 13 janvier.

Plusieurs journaux parus ce vendredi 13 janvier 2023 reviennent sur le prétendu attentat à Kinshasa la capitale de la RDC,via un document qualifié des fakenews par le gouvernement congolais.

Journal Le potentiel note qu’un document « fake » visant à créer une panique au sein de la population kinoise alertant sur la menace d’un attentat terroriste à un endroit non identifié dans la ville de Kinshasa, jeudi 12 janvier 2023, a été distillé dans les réseaux sociaux. Et malheureusement certains médias classiques, pêchant par l’absence de vérification, l’ont vite relayé. Dans le fond, l’objectif poursuivi par des pécheurs en eaux troubles n’a pas été atteint. Car, rien de panique n’a été observé dans la capitale congolaise. La population bien habituée à des chaudes ambiances journalières a suivi l’appel du gouvernement de la République, à travers le ministère de la Communication et des Médias, pour vaquer librement à ses occupations.

Forum des As rajoute que d’après ce document qualifié de fakenews par le Gouvernement, le fameux «attentat terroriste» devrait avoir lieu «à un endroit non identifié dans la ville de Kinshasa, dont la date probable choisie est le jeudi 12 janvier 2023», et «cet attentat viserait particulièrement des hautes personnalités civiles et militaires et devra être exécuté par deux terroristes, dont l’habillement impeccable, ne pourrait faire l’objet d’un moindre soupçon».
Au-delà de la rumeur, les Kinois se demandent si la capitale vit sous menace d’un attentat terroriste.

News.cd indique que le gouvernement central, qui ne reconnait pas l’authenticité du document, parle d’un Fake « qui vise à créer une panique au sein de la population. ».
À travers le ministère de la communication et des médias, le gouvernement Sama Lukonde invite la population kinoise à vaquer librement à ses occupations.

Dans un autre chapitre,le projet de politique nationale de justice transitionnelle en République démocratique du Congo (RDC) a été dévoilé, mercredi 11 janvier, au cours d’un atelier tenu à Kinshasa, par l’équipe de travail mixte chargé de la préparation de ce document, rapporte Forum des As.
Ce document de politique nationale de justice transitionnelle devra servir de boussole pour guider la mise en place des mécanismes de justice transitionnelle, et ce, après la conduite des consultations populaires qui sont d’ailleurs en cours, a déclaré le vice-ministre de la Justice et garde des sceaux, Amato Bayubasire, lors de ces assises.

Le Potentiel précise que ce document de plus de 300 pages, reprenant les quatre piliers de la justice transitionnelle – « Vérité et réconciliation », « poursuites judiciaires », « réparation », « les garanties de non-répétition » – a été présenté par le Comité scientifique chargé de l’élaboration de la politique nationale de justice transitionnelle, piloté par le professeur Lozolo Bambi Lesa.

Et en sport,Radio Okapi.net signe que la 7e édition du Championnat d’Afrique de Nations (CHAN) démarre ce vendredi 13 janvier et ira jusqu’au 4 février en Algérie. Le derby nord-africain entre l’Algérie et la Lybie ouvre les hostilités au stade Baraki à 20h00, heures de Kinshasa, après la cérémonie d’ouverture animée notamment par l’artiste congolais Dadju.
Pour la première fois de l’histoire du CHAN, 18 sélections, dont la RDC, seront en lice au lieu de 16 habituellement.

Les pays sont répartis sur trois groupes de 4 équipes (A, B et C) et deux poules de 3 équipes (D et E). Les deux premiers des groupes de quatre et les premiers des groupes de trois se qualifient pour les quarts de finale.

ACP précise que pour cette édition qui débute le vendredi 13 janvier prochain, 18 nations se battront pour succéder au Maroc en tant que tenant au titre. Les 18 sélections, à l’instar des Léopards comptent dans leurs effectifs des joueurs talentueux issus de leur championnat local, qui tenteront de conquérir des récompenses individuelles dont celui de « meilleur joueur du tournoi » qui sera évidemment le plus prisé.

Mediacongo.net indique que sauf improbable retournement de situation, le Maroc, double champion en titre, ne défendra pas son trophée au CHAN 2023 organisée en Algérie. La CAF a officialisé, à demi-mot, la non-participation des Lions de l’Atlas, ce jeudi 12 janvier à Alger, lors d’une conférence de presse du président Patrice Motsepe.
C’était une épée de Damoclès depuis quelques jours sur la tête du CHAN, et à moins d’un retournement de situation ubuesque -toujours possible avec la CAF-, le Maroc ne participera pas à la 7e édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) organisée en Algérie. C’est l’épilogue (ou pas) d’un long jeu de chat et de la souris, de calculs politico-diplomatiques et de sorties et annonces médiatiques qui n’aura jamais autant fait parler du CHAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *