Revue du vendredi 08 mars 2024

Ouvrons ce tour de l’actualité par l’appel de la Ministre du Genre relayé par AFRICANEWS, la ministre sectorielle sensibilise les femmes à afficher une attitude responsable quant à la célébration de la journée internationale des droits des femmes ce vendredi.

La course au positionnement continue au sein des institutions, pour CONGO NOUVEAU, L’UDPS de Félix Tshisekedi veut le pouvoir absolu.Ce tabloïd constate que, déjà majoritaire au niveau de l’Assemblée nationale et des Assemblées provinciales, le parti présidentiel ne cache pas ses ambitions de dominer la prochaine chambre haute du Parlement. Pour ce faire, l’UDPS vient d’aligner tous ces gros calibres qui avaient déjà gagné des sièges aux législatives nationales et provinciales ou soit les deux.

Pendant ce temps à Mont-fleury, LA PROSPÉRITÉ fait écho de la clôture, ce vendredi 08 mars, des dépôts des candidatures pour l’élection des sénateurs, des gouverneurs et des vice-gouverneurs. Dans certains salons huppés de la capitale, on peaufine des stratégies pour tel ou tel autre candidat. Les provinciaux, ajoutent le quotidien, seraient déjà sollicités pour soutenir tel ou tel autre candidat moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes. Quelques provinciaux auraient, de leur propre gré, initié de contacter auprès des candidats pour se faire soudoyer.

AFRICANEWS revient de nouveau pour dénoncer, selon lui, cette pratique où les députés provinciaux seraient appelés à réélire les ex-gouverneurs Masuka et Kyabula moyennant des pots-de-vin. L’Institut de recherche en droits humains n’a pas mis de gants pour accuser Jacques Kyabula et Fifi Masuka Saini, respectivement gouverneurs sortants du Haut-Katanga et du Lualaba, de se livrer à la « corruption » pour rempiler à la tête de ces deux provinces issues du démembrement du Katanga.Cette ONG, dans son bulletin du contrôle citoyen, publié hier jeudi 7 la ville cuprifère, a relevé, outre le fait de corruption, des motifs supplémentaires pour lesquels les élus provinciaux du Lualaba et du Haut-Katanga ne devraient pas reconduire Masuka et Kyabula aux commandes des provinces.

ENQUÊTE.CD noté qu’à l’Assemblée Provinciale de Kinshasa, le Président du Bureau d’âge Amos Mbokoso est accusé de détournement de 300.000 USD et utilisation abusif de frais de fonctionnement alloués à la session extraordinaire.Bouclons avec le sport, un scandale éclate à la FECOFA où 700.000 dollars ont été engloutis au centre technique Kurara Mpova.

Selon OURAGAN qui note que le Centre technique Kurura Mpova se meurt. Des clichés désoles ont inondé les réseaux sociaux et les férus du ballon rond n’ont pas manqué d’occasion pour dénoncer ce manque de sérieux dans la gestion des infrastructures. L’on peut voir la piscine fortement délabrée, la moisissure. Des eaux usées remplies de bouteilles stagnent. Pâle image d’un centre qui passait pour le Clairefontaine du Congo où l’encadrement des jeunes talents, la préparation des équipes nationales et la formation des athlètes.

NGK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *