Revue du mercredi 14 décembre.

Plusieurs journaux parus ce mercredi 14 décembre 2022 à Kinshasa reviennent sur le dégât qu’a causé la pluie qui s’est abattue dans la capitale.

ACP ouvre la bal et note que Cent trente (130) morts est le bilan provisoire consolidé, lundi, par les reporters de l’ACP auprès des autorités de six de vingt-quatre communes de Kinshasa, capitale de la RDC, après la pluie diluvienne dans la nuit de lundi à mardi.

« Dans la commune de Bandalungwa un mur a cédé suite à l’inondation s’affaissant sur une famille (4 morts) dont la maman et les trois enfants ont perdu la vie, tandis que le papa a connu une fracture à la jambe et un autre enfant est en réanimation », a déclaré le bourgmestre sortant de cette municipalité, Thierry Baylon.

A Matadi Kibala dans la commune de Mont-Ngafula, l’on compte trente-huit (38) morts et à Kintambo cinq (5) personnes ont également succombé. 2 morts à Kimwenza-gare, 4 à Matadi Mayo vers la Cité Pumbu, a annoncé la bourgmestre adjoint de cette municipalité, Astride Diasivi. Quant à la commune de Ngaliema, 16 morts ont été dénombrées dans le quartier Pigeon, 9 au quartier Kongo, 1 à Bumba, 9 à Djelo/Mbinza et 3 au camp Munganga, a révélé le bourgmestre de cette municipalité, Dieu-Merci Mayibanziluanga. A Kintambo, on dénombre 5 morts, membres d’une même famille, 12 à Selembao et 3 à Limete.

Forum des As estime de son côté que »Cette situation a provoqué une forte turbidité et entassement des déchets solides », a déploré le Directeur provincial de cette société d’État, Raymond Matundu.
La pluie qui s’est abattue dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 décembre à Kinshasa a causé l’arrêt du fonctionnement de plusieurs usines de traitement d’eau de la Regideso.
Le Directeur provincial de la Regideso, Raymond Matundu, est intervenu pour citer l’usine de N’Djili qui est à l’arrêt. C’est la plus grande usine. Elle dessert au moins 16 communes, principalement celles de la partie Est de Kinshasa. Il y a aussi l »usine de Lukunga qui est à l’arrêt. Celle de Lukaya aussi. Elle dessert Mont-Ngafula, Cité verte, Maman Mobutu, Masanga Mbila, Mbudi, Mimosas et UPN, « mais il y a des perturbations partout » a-t-il reconnu

La Prospérité indique qu’aussitôt informé de la situation dramatique survenue après la pluie torrentielle qui s’est abattue sur la ville-province de Kinshasa, aux petites heures du matin de ce mardi 13 décembre 2022, le Premier Ministre, Sama Lukonde, s’est rendu sur terrain pour une évaluation des dégâts causés, afin d’envisager urgemment des mesures appropriées, surtout pour le cas des morts sortis des décombres à la suite des éboulements causés par la pluie. Ce dernier, écrit ce quotidien, était à la tête d’une forte délégation gouvernementale composée des ministres des Infrastructures et Travaux publics, des Affaires sociales et Actions humanitaires, de la Santé et celui du Genre, Famille et Enfants, et en présence du Gouverneur de la ville-province de Kinshasa. D’entrée de jeu, précise ce tabloïd, le chef du gouvernement a partagé la douleur des familles des victimes de ce drame avant d’annoncer, sur-le-champ, le début des travaux de remblaiement et de réhabilitation de la route nationale n° 1 menant à Matadi et au-delà, qui a été coupée en deux par une érosion soudaine, dans sa partie comprise entre les quartiers Matadi Mayo et Mitendi, dans la commune de Mont-Ngafula. La Prospérité cite Sama Lukonde qui par ailleurs, a annoncé qu’un soutien conséquent sera apporté aux familles éprouvées et sinistrées par cette catastrophe naturelle, tout en recommandant vivement aux populations riveraines d’éviter dorénavant toutes sortes de constructions anarchiques.

ECONEWS estime que les morts de cette pluie sont de trop car ils viennent s’ajouter aux nombreux autres que la ville a connus dans les conditions similaires. Pour l’instant, le décompte macabre fait état d’une centaine de morts et d’importants dégâts matériels. Sur instruction du chef de l’Etat, souligne cet hebdomadaire, le gouvernement a décrété un deuil national de trois jours. En même temps, note ce portail, le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila a annoncé «la prise en charge des funérailles par le gouvernement », exhortant, au regard de ce drame, les Kinois à «respecter les règles urbanistiques».

A l’issue de cette pluie, fait savoir La Tempête des tropiques, la commune de la Gombe, le centre des affaires de la capitale, n’a pas été touchée hormis d’importants dégâts matériels signalés. Selon ce quotidien, le district de la Tshangu est presque épargné, aucun mort de N’Djili et Maluku ouu seules des inondations ont été signalées. Des immeubles se sont affaissés notamment dans la commune de Matete.

Après les dégâts de cette pluie, Congo Nouveau est d’avis que le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila n’a plus de choix que de démissionner. Cet hebdomadaire estime que les dégâts causés par cette pluie est le fruit de l’insouciance de l’autorité urbaine.

Actualité.cd de sa part note aussi que les conséquences des pluies diluviennes qui se sont abattues dans la nuit de lundi à mardi n’ont pas épargné les installations de la société nationale d’électricité (SNEL SA).À la suite d’une mission d’inspection des autorités et les responsables de cette société,il a été constaté qu’un disjoncteur de moyenne tension de poste de haute tension de la Funa a été touché.

D’après la directrice du poste,les communes de Limeté, kasavubu, Kinshasa,Ngiri ngiri et Barumbu seront partiellement dans le noir jusqu’à la fin des travaux de réparation.

D’après le journal Le Potentiel,suite à d’énormes pertes en vies humaines enregistrées , notamment plus de 120 morts dans la capitale,au cours de cette réunion,le chef du gouvernement,sur instruction du président de la République, Félix Tshisekedi, qui est très touché par ce drame,a décidé de décréter 3 jours de deuil national à partir de ce mercredi 14 décembre 2022.

Selon le vice-premier ministre en charge de l’intérieur qui a fait le compte rendu de cette réunion à la presse,le gouvernement prendra en charge les obsèques de toutes les personnes décédées.Des dispositions utiles seront prises pour que les activités funéraires soient organisées par commune pour éviter que les familles n’effectuent des longues distances pour venir à un seul lieu.

ACP conclue ce chapitre en notant que les travaux de la réhabilitation de la route nationale coupée par une érosion entre le quartier Matadi mayo et « En Vrac,des suites de la dernière pluie diluvienne de mardi à Kinshasa,ont démarré,en vue de rétablir le trafic sur cette voie importante sur le plan économique,a appris l’ACP du ministère des infrastructures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *