Revue du mercredi 09 novembre 2021

Procès Bukanga Lonzo. La défense paralyse, d’entrée, la démarche du ministère public. S’appuyant de bout en bout sur la constitution, « AFRICANEWS », révèle que la défense a soulevé les exceptions relatives à l’incompétence de la Haute cour et celles d’irrecevabilité de l’action du ministère public. 

Pour « CONGO NOUVEAU », le Procureur général près la cour constitutionnelle a fait la honte ! Comment expliquer que le Procureur général s’acharne à présenter Matata Ponyo devant un juge qui n’est plus le sien, car la cour constitutionnelle ne juge pénalement que le président de la république et le premier ministre en fonction ?  

Meurtre des experts de l’ONU, l’ambassadeur des Etats-Unis Mike Hammer a échangé avec ses collègues Suédois qui enquêtent sur ce dossier, rapporte « ELECTION-NET.COM » qui rappelle que plus de trente personnes sont poursuivies devant la justice dans ledit dossier.  

Comme annoncé, le procès mettant aux prises Jeff Kaleb et Jean-Marie Kasamba pour faux et usage de faux lors des élections des membres du comité provincial de l’UNPC, a bel et bien eu lieu hier mardi devant le Tribunal de paix de Kinshasa – Gombe. Selon « ACTU7.CD » dont Jeff Kaleb est propriétaire, l’affaire est prise en délibéré. 

La commission nationale de censure a interdit aux télévisions, radios… la diffusion des six chansons dont « Nini Tosala te » du groupe MPR et « Lettre à Ya Fatshi » de l’artiste Bob Elvis, révèle « OKAPINEWS.NET ».

La commission nationale de censure précise « ACTUALITE.CD », justifie sa décision par le fait selon ses rapports, ces clips ont été présentés au public sans son autorisation.  

Situation sécuritaire. Suite à l’incursion de Bukavu, Daniel Aselo consulte les forces vives. Selon « L’AVENIR », c’est le gouverneur de province Théo Ngwabidje qui a ouvert le bal d’une longue série de consultations, qu’a entamé le VPM en charge de l’Intérieur hier mardi, avec différentes personnalités et couches sociales. 

Attaque des villages du territoire de Rutshuru. Dans un communiqué dont « 7SUR7.CD » s’est procuré hier mardi, les Forces de défense Rwandaise démentent leur implication dans l’attaque de plusieurs villages du territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Dans ce communiqué renchérit « CAS – INFO.CA », le Rwanda juge de « propagande » les allégations des autorités Congolaises à Rutshuru qui ont affirmé que les assaillants sont venus de son sol et souligne que ces accusations ne visent qu’à « envenimer les bonnes relations qu’il entretient avec la RDC ». 

Pour n’avoir pas eu la totalité de sa solde, un militaire a tiré hier mardi sur deux personnes à Oicha, dans le territoire de Beni. Des informations livrées à « ACTU30.CD » par la société civile locale.  . 

A Goma, l’insécurité se porte bien. Un nouveau cambiste lâchement abattu en plein cœur de la ville. Cette nouvelle a été livrée à « DEPECHE.CD » par un journaliste d’une radio locale qui indique que les enquêtes sont déjà en cours pour maitriser les auteurs de cet acte odieux afin de les déférer auprès de la justice.  

Et puis ces chiffres qui font froid au dos. Près de 7.500 personnes ont été tuées entre 2008 et 2021, lors de 2.237 attaques dans près de sept-cents entités, dans les territoires de Beni, au Nord-Kivu, et Irumu en Ituri. C’est le résultat de l’enquête publiée hier mardi à Kinshasa devant la presse, rapporte « RADIOOKAPI.NET »

Pendant ce temps, la LUCHA annonce une série de manifestations pacifiques dès ce jeudi contre l’état de siège à Beni. Dans un communiqué dont une copie est parvenue à « ACTU7.CD », ce mouvement citoyen dénonce plusieurs cas d’insécurité enregistrés malgré l’instauration de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*