Min d’État aux infrastructures, Alexis Gisaro Muvunyi lance les travaux de réhabilitation et modernisation de l’avenue Nzolana

Le Ministre d’État aux infrastructures, Alexis Gisaro Muvunyi a procédé au lancement des travaux de la deuxième phase du projet de modernisation de l’avenue Nzolana, dans la commune de Ngaliema. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du programme Sino- Congolais.

Pour Alexis Gisaro Muvunyi, les travaux lancés ce jour, s’inscrivent dans la vision du Chef de l’Etat qui veut à tout prix moderniser les voiries urbaines de manière à fluidifier la mobilité urbaine.

« la vision du Chef de l’Etat dans le secteur des infrastructures routières ambitionne la modernisation des voiries urbaines, de manière à fluidifier la mobilité urbaine et par conséquent booster la production des villes et l’amélioration de la qualité des  routes interurbaines afin de réunifier le marché national de la RDC par des échanges économiques de plus en plus importantes entre les différentes provinces du pays.»  a-t-il dit 

Il a en outre précisé que le Gouvernement congolais travail d’arrache-pied pour concrétiser dans les meilleurs délais les différentes promesses faites à la population Congolaise.Le Min d’État aux infrastructures,  Alexis Gisaro, a par ailleurs, appelé la population a faire bon usage de cette route qui va être construite.

Route Nzolana
Avenue Nzolana, Commune de Ngaliema 

«C’est ainsi que je tiens à appeler chacun de nous au sens républicain,pour faire bon usage de cette route qui va être construite:En s’abstenant à participer au rejet des huiles et autres produits capables d’accélérer la destruction de la route; En évitant les pratiques consistant à brûler des pneus sur la chaussée en cas de manifestation; En ne tolérant pas que des taxi-bus voir d’autres véhicules roulent dessus avec des jantes métalliques au lieu de réparer leurs pneus crevés; etc…»

Alexis Gisaro est revenu sur l’arrêt intervenu lors de l’exécution des ces travaux. Une occasion pour lui d’ interpeller les responsables des entreprises pour que pareil cas ne puisse se répéter. 

«C’est ici pour moi l’occasion de rappeler à la fois à la SICOMINES, à SISC et à l’ACGT que désormais, il faudra prendre toutes les dispositions pour qu’un projet, une fois lancé, s’exécute sans arrêt jusqu’à son terme.Il y va de la crédibilité de vos entreprises et même de la République. Je ne voudrais vraiment plus rencontrer un tel désagrément. Faites en sorte qu’avant de lancer un projet que tout le financement soit mobilisé afin d’en maitriser et la qualité des ouvrages, pour lesquels nous consentons de payer le prix, et le délai d’exécution du projet. Cela sera bénéfique pour tous.»

Le coût global des ces  travaux est de 23.986.953, 49 dollars américains. Ces travaux seront rendus à l’État d’ici décembre 2024, soit 19 mois d’exécution

via mpifoinfo.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *