Urgent: Le président a.i. de la Cour Constitutionnelle décline l’affectation des magistrats de siège

Depuis un certain moment, le président a.i. de la Cour constitutionnelle fait face à des attaques tendant à le discréditer. Alors qu’il n’y a pas longtemps, Évariste-Prince Funga Molima a été victime d’une cabale sur les réseaux sociaux dans une fausse lettre laquelle, son nom était en vedette. Aujourd’hui encore, une ordonnance d’affectation des magistrats civils du siège en province a été diffusée sur la Radio nationale Congolaise, Rtnc dans la nuit du jeudi 04 mars. Le président intérimaire de la Cour constitutionnelle, Évariste-Prince Funga Molima, est surpris de cette affectation qu’il a suivi comme tout le monde, par un lien WhatsApp lui envoyé le vendredi 5 mars vers 17 heures où le nom et la signature de l’auteur ont été coupé expressément:

« Je ne suis associé ni de près, ni de loin à cette décision. C’est le PG près la cour constitutionnelle qui s’est autoproclamé « Président de la Cour constitutionnelle », tout en se prévalant d’une ordonnance d’investiture de 2018 qui ne le concernait pas, mais le Président Luamba », nous a confié le Président a.i. de la Cour constitutionnelle.

Que se passe-t-il alors à la Haute Cour de la RDC ? Funga ne subirait-il pas des attaques bien ciblées en perspective de l’élection du successeur de Luamba ? Si le juge Funga n’avait pas mérite, il ne pouvait pas occuper ce poste où il ne cesse de prouver ses compétences à tout le niveau. Un ciboire tout fait, Funga est un produit compétitif, les autres n’ont qu’à se préparer.

Gel Boumbe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.