Gratuité de l’enseignement: Banque mondiale et Rdc en réunion extraordinaire ce jeudi

L’Inspecteur des finances Steve Kimvwata a annoncé sur son compte Facebook ce mercredi 3 février qu’une réunion extraordinaire entre la Banque mondiale, la Présidence de la République, le ministère de l’Epst et l’Inspection général des finances est prévue ce jeudi 04 janvier. C’est pour tirer au clair l’information qui a été accueillie comme une douche froide par la population quant au gel des fonds de la Banque mondiale destinés à la gratuité de l’enseignement primaire.

La suspension d’aide d’un montant de 100 millions des dollars américains avait défrayé la chronique durant toute la semaine dernière accusant la Rdc d’opacité, d’un flou organisé et d’un éventuelle détournement avec des comptes fictifs. opaque, floue et d’un éventuel détournement de ces ressources lié a des multiples comptes fictifs. Cette dénonciation est venue de l’Inspecteur général de finances Jules Alingete qui mis la communauté nationale comme internationale que des écoles et agents fictifs bénéficiant des fonds destinés à la paie des agents de l’état. Steve Kimvwata a déclaré que la Banque mondiale félicite l’engagement des autorités de la Rdc dans la bonne gouvernance et le renforcement du contrôle de fonds mis à la disposition de l’Epst.

Quand la justice s’y même

Le rapport de l’Inspection générale des finances cite plusieurs conseillers et membres de la cellule de communication du ministre sortant de l’enseignement primaire, secondaire et technique, Willy Bakonga. La justice compte mettre la main sur ces prédateurs et ennemis de la gratuité dans quelques jours.

Martin Mwamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.