Edition : Asimba Bathy publiera « Lita Bembo, bête de scènes, roi des spectacles »

L’ouvrage est fin prêt et devrait être publié fin novembre mais est renvoyé pour mars 2022 en Belgique.

Auteur de l’œuvre de 108 pages qui sera publiée par Les Editions du crayon noir, sa propre maison d’édition, Asimba Bathy a côtoyé Lita Bembo, un artiste chanteur spectaculaire qui a marqué l’ex-Zaïre dans les décennies 1970 et 1980. A cette époque, Asimba était journaliste chroniqueur musical au quotidien « Salongo » et au journal « Le Soir du Galibot » (1986-1996). Egalement bédéiste, Asimba Bathy a donc gardé la passion et le goût de l’écriture, mais jusqu’à devenir écrivain. « Le livre est écrit depuis le moment de confinement, en avril 2020. Pendant les trois mois de confinement, j’ai écrit quatre livres : sur Lita Bembo, sur Emeneya un autre chanteur qui a marqué son temps, sur ‘’Apolosa’’ qui relate la naissance de la bande dessinée congolaise, et un roman ‘L’Enfer à la mayonnaise’ », indique l’auteur.

Et à propos de Lita Bembo, les lecteurs liront ceci sur l’endos du livre : « Influencé par Johnny Hallyday, il se battait déjà vers les années 1980 pour faire le voyage de Kinshasa-Bruxelles-Paris, et assister aux concerts de son idole. Collectionneur de magazines people de l’époque et même actuels publiant des articles sur cet artiste de qui il a tout copié : des tenues de scène à la façon de prester devant le public, Lita Bembo s’est voulu un Johnny Hallyday congolais. Tour à tour Gaby Lita, Sheriff, Gélé, Maquis, Fantomas, Kolo Kwanga, Libeki, Showman (ses sobriquets), il a un credo pour sa maintenance : un artiste n’a pas d’âge. Il s’adapte au temps et l’influence. Fils d’Hélène Mokono et de Charles Lita yi Beti, Gabriel Lita Bembo est né à Kinshasa, le 8 août 1950. Avec Stukas, son groupe, il a servi de pépinière à la musique congolaise ».

Parlant de la sortie du livre, Asimba Bathy, dans un entretien exclusif, a expliqué : « Le livre sur Lita Bembo va finalement sortir en mars 2022, je pensais le sortir fin novembre, vu que l’imprimeur est débordé, il a décalé ma programmation et m’a proposé pour janvier 2022. Je vais stocker le livre, je ne le sors pas en janvier parce que c’est une période morte, les gens sortent de fêtes et n’ont plus d’argent, on ne sait vraiment pas faire des dépenses, du coup on aura du mal à vendre le livre. En février, c’est l’anniversaire de la mort de Kester Emeneya, il y a déjà un livre écrit qui sortira à ce moment-là. Le livre de Lita Bembo sortira donc en mars, car un mois après, soit en avril 2022, c’est l’anniversaire de la mort de Papa Wemba, et il y a un livre qui sortira aussi à cette occasion. La publication de l’œuvre sur Lita Bembo sera donc intercalée entre les deux mois, en mars ».

Il a aussi fait part brièvement du contenu de l’ouvrage qui en fait rend publics les arcanes de la vie d’artiste, quelques non-dits. « Ce sont les coulisses, des choses que je n’ai jamais dites sur l’artiste, sachant que j’ai réalisé plusieurs interviews et écrit beaucoup d’articles de presse sur lui, il y a donc des choses que je n’ai jamais dites en public, ce sont nos coulisses, nos fréquentations et ses hauts et bas, l’astuce qui a fait qu’il devienne « Lita Bembo » star de la musique congolaise, les artifices qui ont accompagné sa carrière, et puis j’ai noté douze points d’observation sur carrière. Lita Bembo, c’est quelqu’un qui avait une façon particulière d’observer l’espace musical, et de là, il savait qu’est-ce qu’il devait faire exactement pour faire parler de lui, pour se distinguer des autres, pour sortir du lot. J’ai énuméré douze points de provocation, c’était une série de provocations voulues et planifiées qui ont émaillé sa carrière », révèle Asimba Bathy, ne voulant pas tout dire sur cet ouvrage déjà prêt mais qui ne pourra être accessible qu’en mars 2022.

qui est Asimba ?

Né à Watsa, dans l’actuelle province d’Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC) en 1956, Asimba Bathy grandit à Kinshasa où il s’affirme comme journaliste et artiste de bande dessinée (BD) autodidacte. Il est le fondateur de Kin Label en 2007, label de la BD le plus connu en RDC qui publie plusieurs magazines ou publications collectives comme « Congo 50 » à l’occasion du cinquantenaire de l’Indépendance la RDC, ou encore « Chaleur tropicale ». En 2011, Kin Label sort le premier volume de « Revue Amazone BD », l’un des premiers magazines féminins de BD? africaines, avec uniquement des œuvres d’artistes féminines. Son premier travail en solo, « Panique à Kinshasa », paraît en 2014 sous son propre label « Les Editions du crayon noir », fondé en 2014. En 2019, il publie le roman « Le Rasta Man au Cheveux Blancs », « Apolosa, un patrimoine en perdition (l’histoire de la naissance de la bande dessinée congolaise) » en 2020. A cheval entre Bruxelles et Kinshasa depuis quelques années, Asimba Bathy sort, en juin 2021, la BD « Lumumba, un homme, une histoire, un destin », en hommage au héros de l’Indépendance du Congo Kinshasa, à l’occasion des 60 ans de sa tragique disparition. L’œuvre est déjà dans des rayons de quelques librairies en Belgique. Toutes ces oeuvres sont publiées chez Les Editions du crayon noir, sa propre maison d’édition.

Martin Enyimo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *